http://www.fides.org

America

2012-10-29

AMERIQUE/GUATEMALA - Le Conseil des droits humains de l’ONU demande au Guatemala de protéger les journalistes

Genève (Agence Fides) – Sept Etats représentés au Conseil des Droits humains de l’Organisation des Nations unies, dont le représentant du Saint-Siège, ont exprimé leur préoccupation à propos de la situation de vulnérabilité dans laquelle se trouvent la presse et le droit à la liberté d’expression au Guatemala, invitant les autorités à adopter les mécanismes de protection nécessaires au profit des journalistes. Selon la note du CELAM (Conseil épiscopal latino-américain) parvenue à l’Agence Fides, la recommandation a été faite au cours de la réunion appelée UPR (Examen périodique universel), organisme du Conseil des Droits humains des Nations unies qui évalue la situation des droits humains dans tous les pays. Mercredi 24 octobre, a été pris en considération le cas guatémaltèque. Le représentant du Saint-Siège a demandé au gouvernement de garantir à la population l’accès aux informations, au travers d’une protection effective des journalistes et des moyens de communication.
Le Saint-Siège, par l’intermédiaire de son représentant, a remarqué que la presse guatémaltèque est menacée par la criminalité organisée et par les groupes liés au trafic de drogue, demandant aux autorités de promouvoir une protection spéciale. Au cours de cette session, l’Autriche a exprimé sa préoccupation s’agissant de l’impunité qui entoure les cas d’agressions et de menaces contre les journalistes au Guatemala. La Norvège a conseillé une réforme effective de la loi sur les télécommunications de manière à permettre une reconnaissance légale aux radios des communautés. De cette manière, les peuples indigènes auront finalement accès aux moyens de communication. (CE) (Agence Fides 29/10/2012)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network