ASIE/PAKISTAN - Tout le Pakistan en prière pour Malala - avec Rimsha, symbole de changement

lundi, 15 octobre 2012

Islamabad (Agence Fides) – Alors que Malala Yousafzai, la jeune fille victime d’un attentat taliban lutte entre la vie et la mort et a été transférée dans un hôpital spécialisé à Londres, la nation pakistanaise est secouée et semble avoir retrouvée son unité. Ainsi que l’indiquent à Fides des sources locales, tous prient pour sa survie. Dans tout le pays, les églises, la société civile et les organisations pour les droits humains ont organisé des rencontres et des veillées de prière.
Comme cela a été indiqué à Fides, le Conseil pour le Dialogue interreligieux a organisé une rencontre de prière à Lahore, conduite par le Père Francis Nadeem, OFM Cap, Coordinateur du Conseil et par le Père James Channan OP, Responsable du Centre pour la Paix de Lahore. Plus de 75 responsables religieux de fois différentes (musulmans, chrétiens, hindous et sikhs) ont condamné l’attaque contre Malala et ont pris un engagement en ce qui concerne la croissance, l’instruction et le développement des communautés marginalisées, disant Non à la talibanisation du pays. « Malala est une lumière parmi les ombres de l’analphabétisme, de la pauvreté et du terrorisme » ont-ils déclaré, remarquant que « son œuvre est dans l’esprit de l’islam et de toutes les autres religions du monde ».
Deux ONG d’inspiration chrétienne, la Fondation Masihi Pakistan et Life for All, très engagées dans le domaine de l’instruction, ont organisé une célébration en la Cathédrale de Lahore où des femmes et des enfants ont allumé des cierges pour exprimer leur solidarité à Malala. « Malala – a déclaré Rizwan Paul, responsable de Life for All – est devenue un symbole d’unité et de paix. Aujourd’hui, elle est source d’inspiration afin de réaffirmer l’importance de l’instruction pour tous ». L’assemblée a souligné que « en s’opposant à l’idéologie talibane, Malala a démontré plus de courage que le gouvernement du Pakistan ».
Dans un communiqué conjoint, envoyé à Fides, les deux ONG affirment : « Rimsha Masih et Malala Yousafzai, toutes deux âgées de 14 ans, sont aujourd’hui le symbole d’un changement pour le Pakistan : elles ont donné à la nation la possibilité de repenser le blasphème et l’extrémisme. Pour la société pakistanaise, est venu le moment de choisir entre une vie dans la peur ou un engagement courageux contre l’extrémisme. L’exemple nous a été donné par deux jeunes filles de 14 ans ». (PA) (Agence Fides 15/10/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network