ASIE/PHILIPPINES - Message des Evêques : « Ensemble contre le trafic d’êtres humains, forme moderne de l’esclavage »

mercredi, 19 septembre 2012

Manille (Agence Fides) – Un effort commun de l’ensemble des communautés ecclésiales et des institutions est urgent afin de combattre le trafic d’êtres humains, forme moderne de l’esclavage. C’est ce que demandent les Evêques des Philippines dans un message envoyé aux Diocèses, aux Paroisses, aux associations ecclésiales et aux autres confessions religieuses. Le message, rédigé par la Commission épiscopale pour l’action sociale, la justice et la paix, qui a également été envoyé à l’Agence Fides, demande à toute l’Eglise d’adopter « une approche proactive afin d’aider les victimes du trafic d’êtres humains ».
« Nombre de nos jeunes, de nos enfants, de nos femmes subissent des violences sexuelles, une exploitation sexuelle et un régime de travail forcé à cause du trafic d’êtres humains » rappelle le message, portant la signature de S.Exc. Mgr Broderick Pabillo, Evêque auxiliaire de Manille et Président de la Commission, invitant tous les secteurs de l’Eglise à « rendre la communauté consciente du problème ».
Cet esclavage moderne « exploite les personnes, en particulier les faibles, les pauvres. Il les séduit par de fausses promesses et fait d’eux la proie d’activités mauvaises telles que le travail forcé, la prostitution forcée, l’exploitation sexuelle ». « La vie humaine doit être reconnue dans sa dignité : elle doit être promue, respectée, protégée et développée afin d’atteindre sa plénitude » remarque le texte.
Alors que le gouvernement, exhortent les Evêques, « doit utiliser toutes les ressources et toutes les forces (disponibles NDT) pour arrêter les trafiquants et les condamner », la contribution de la communauté catholique peut consister dans l’assistance des victimes et dans la sensibilisation de la société.
Selon un Rapport de 2011 du Département d’Etat américain, les Philippines est l’un des 58 pays placés sous observation en ce qui concerne le phénomène du trafic d’êtres humains. Les trafiquants profitent en effet de l’important flux d’émigrants qui part des Philippines en direction de l’Asie, du Moyen-Orient, d’Europe et d’Amérique, atteignant 10 millions de personnes. (PA) (Agence Fides 19/09/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network