AMERIQUE/HONDURAS - Selon l’Evêque auxiliaire de Tegucigalpa, « la violence continue à tacher de sang le Honduras »

mardi, 4 septembre 2012

Tegucigalpa (Agence Fides) – L’Evêque auxiliaire de Tegucigalpa, S.Exc. Mgr Juan José Pineda, a exhorté les fidèles à agir de manière cohérente avec la religion catholique afin de lutter contre la violence qui ensanglante la nation. Dans le contexte du début du mois de la patrie au Honduras, le Dimanche 2 septembre, l’Evêque a rappelé que, « dans l’histoire et dans le texte de notre hymne national, nos héros et notre peuple ont été tachés de sang et aujourd’hui le Honduras continue à être « taché de sang » à cause de la violence qui sévit dans le pays ».
Une note parvenue à l’Agence Fides rapporte la réflexion menée par l’Evêque dans son homélie, réflexion dans le cadre de laquelle il a dénoncé le fait que « dans notre pays, ne règne pas la paix mais la violence. La haine est encore présente et nous ne voyons pas la fraternité. Pour un chrétien, il ne suffit pas d’aller à la Messe le Dimanche. Je ne dis pas que cette célébration n’est pas importante mais une vie cohérente doit lui correspondre ». Mgr Pineda a exhorté les fidèles à vivre la foi, à aider les nécessiteux, à ne pas « se salir les mains avec la violence et avec les choses de ce monde » qui, souvent, éloignent de Dieu. La personne qui vit dans la justice n’est pas impliquée dans des choses extraordinaires mais vit de manière honnête, a des intentions loyales, ne pense pas à faire de mal au prochain, ni à calomnier son voisin, elle ne pratique pas l’usure pas plus qu’elle n’agit contre l’innocent.
Depuis quelques semaines, des publications et des autorités religieuses ont commenté le dernier rapport publié par l’Observatoire de la Violence de l’Université nationale autonome du Honduras (UNAH) dans lequel on peut lire qu’au cours de l’année 2011, la moyenne des homicides était parvenue à 20 par jour. Le rapport, diffusé également par la presse locale, fait remarquer une augmentation par rapport à l’année précédente. Le total des morts pour des causes externes a été de 9.799 (dont 7.104 homicides, 1.098 accidents de la route, 730 morts pour des causes indéterminées, 551 pour d’autres causes et 316 suicides). (CE) (Agence Fides 04/09/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network