AMERIQUE/VENEZUELA - Douleur des Evêques suite à l’explosion à la raffinerie d’Amuay qui a causé la mort de 41 personnes

lundi, 27 août 2012

Caracas (Agence Fides) – La Présidence de la Conférence épiscopale vénézuélienne a manifesté « la profonde douleur » de l’ensemble de l’Episcopat suite aux tragiques événements intervenus à l’aube de samedi 25 août à la raffinerie d’Amuay, « événements qui jettent dans le deuil et attristent l’ensemble du peuple vénézuélien et en particulier les habitants de l’Etat de Falcón », dans le nord-ouest du pays. La gigantesque explosion, suivie d’un incendie de proportions colossales, dus à une fuite de gaz au sein de l’une des plus grandes installations de raffinage du monde a causé, selon le dernier bilan, 41 morts dont trois enfants et des dizaines de blessés dont certains se trouvent dans des conditions désespérées du fait des très graves brûlures subies. Un communiqué du gouvernement indique que la majeure partie des victimes était des membres de la Garde nationale et des membres de leurs familles se trouvant dans les édifices du Détachement 44 auquel est confiée la protection de la raffinerie.
« En tant que Pasteurs de l’Eglise – continue le communiqué – nous désirons faire parvenir notre parole de consolation et de solidarité chrétienne à toutes les personnes frappées par cet événement déplorable. Que la foi en Jésus Christ, Seigneur de la vie, Médecin des âmes et des corps, les soutienne dans leur douleur et leur accorde la paix qu’Il est le seul à pouvoir offrir. Qu’ils soient assurés que les prières et l’affection de tous les catholiques du Venezuela les accompagnent en ce moment ». Le communiqué se conclut en espérant que « le Seigneur concède que des moments douloureux comme celui-ci aident tous les vénézuéliens à grandir dans la fraternité et dans l’esprit de collaboration ». (SL) (Agence Fides 27/08/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network