AFRIQUE/KENYA - Enfants des rues et familles entières privés de soin contre le SIDA et la tuberculose

samedi, 25 août 2012

Nairobi (Agence Fides) – Plus de 150.000 familles et 450.000 enfants vivent complètement privés d’assistance sanitaire dans les rues des principales villes du Kenya. Selon les opérateurs sanitaires locaux du Pumwani Hospital de Nairobi, de nombreux sans domicile fixe évitent le contact avec les structures sanitaires par peur de se voir discriminés, arrêtés ou maltraités s’ils se rendent à l’hôpital, devenant ainsi particulièrement vulnérables à des infections contagieuses telles que le virus du SIDA et la tuberculose. Leur situation est encore aggravée par les conditions de vie misérables dans lesquelles ils se trouvent, conditions qui les exposent à une alimentation précaire, à un accès inadapté aux centres d’assistance et à un manque de soins. Au sein de la liste des 22 pays où sont enregistrés les plus forts taux de contagion par la tuberculose établie par l’Organisation mondiale de la Santé, le Kenya figure au 15ème rang et constitue le 5ème pays africain. Les personnes vivant dans les rues sont les plus sujettes aux abus sexuels, à l’exploitation et à l’usage de stupéfiants, ce qui favorise leur contamination par le virus du SIDA. Selon des sources officielles gouvernementales, il est difficile de parvenir à établir des programmes de prévention et de protection concernant ces familles notamment à cause de leur mode de vie nomade. En effet, ne vivant pas regroupées dans des lieux connus, il n’est pas facile de les atteindre et il est donc presque impossible de les aider. (AP) (Agence Fides 25/08/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network