http://www.fides.org

Africa

2012-07-30

AFRIQUE/SIERRA LEONE - Alarme et préoccupation suite à une épidémie de choléra apparemment incontrôlable

Freetown (Agence Fides) - Freetown, la capitale de Sierra Leone est aujourd’hui au cœur d’une épidémie de choléra après le premier cas confirmé enregistré dans le nord du pays au mois de février dernier. Le 18 juillet, le premier cas signalé provenait de Marbella, un bidonville proche du centre ville où un grand nombre de personnes se rencontrent continuellement au marché, ouvert 24 heures/24. Selon le Ministère de la Santé local, 40 nouveaux cas sont enregistrés dans la zone en question chaque jour. A Freetown et dans la zone ouest limitrophe, 410 cas et 9 décès ont été constatés. Le taux de mortalité est de 2% et se trouve être assez préoccupant, sachant qu’il s’agit de la plus grave épidémie enregistrée dans le pays depuis celle de 2007. L’objectif du Ministère est désormais de contenir la maladie et de bonifier l’environnement. Depuis janvier, ont été enregistrés en Sierra Leone 4.249 cas et 76 décès des suites du choléra, soit des chiffres énormes pour une population totale de 6 millions d’habitants. Les experts craignent que le pic de l’épidémie n’ait pas encore été atteint. Le gouvernement de la capitale a créé trois centres d’urgence afin de gérer les nouveaux cas et toutes les cliniques fournissent actuellement des soins gratuits contre le choléra. A Marbella cependant, zone à forte densité de population, du fait des rues impraticables et du surpeuplement dû au marché, les habitants n’ont pas accès aux services hygiéniques et sanitaires et les habitations se trouvent toutes très proches les unes des autres. Cette situation est aggravée par un niveau d’hygiène précaire, par le manque d’eau potable et par le mode de gestion des denrées alimentaires dans la zone du marché, facteurs qui constituent des risques de prolifération de l’épidémie. (AP) (Agence Fides 30/07/2012)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network