AFRIQUE/MALI - Annonce de la création de nouveaux organes de la part du Président par intérim en vue d’une sortie de crise

lundi, 30 juillet 2012

Bamako (Agence Fides) – Le Président par intérim du Mali, Dioncounda Traoré, qui vient de rentrer dans son pays après une longue convalescence en France (voir Fides 28/07/2012) consolide son pouvoir au travers de la création de nouveaux organes institutionnels.
Dans un discours à la nation, Traoré a annoncé la création d’un Haut Conseil d’Etat (HCE) placé sous sa direction, la formation d’un gouvernement d’unité nationale au travers de consultations conduites par lui-même ainsi que la constitution d’une « commission de négociation » avec les groupes armés qui contrôlent le nord du pays.
« Une bonne partie de la population a accueilli favorablement l’annonce faite par le Président » déclare à l’Agence Fides le Père Edmond Dembele, Secrétaire de la Conférence épiscopale du Mali. « Ce qui intéresse les citoyens est de mettre fin à la crise politique dans le sud et à la crise politique et militaire régnant dans le nord. Les gens pensent que le retour du Président Traoré et son discours à la nation constituent des progrès en vue de la résolution de ces deux crises ».
« Certains partis d’opposition ont émis des réserves dans l’attente que se précisent mieux les propositions du Président. Malheureusement, la situation politique est très compliquée tout comme la résolution de la crise dans le nord dans la mesure où elle implique également les pays voisins. Mais je pense que dans les prochains jours, il y aura des nouveautés importantes en vue de la résolution des deux crises » conclut le Père Dembele (L.M.) (Agence Fides 30/07/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network