AMERIQUE/GUATEMALA - Près de 200 personnes, en majorité des enfants, contraints à lutter contre la faim suite à des tensions ethniques

lundi, 9 juillet 2012

San Pedro Carchá (Agence Fides) – Sur le territoire de la Paroisse Saint Joseph, confiée aux missionnaires salésiens au sein de la municipalité de San Pedro Carchá, se trouvent environ 120 villages de l’ethnie Maya-Q'eqchi', qui ne sont pas tous en paix entre eux. Depuis plusieurs mois, suite à une division des terres dans la Finca San Vicente, les tensions ont augmenté pour déboucher sur l’invasion du village de Sechac Nazareno. Au cours de l’assaut, des maisons ont été incendiées et les semailles détruites, les paysans étant contraints à abandonner leur terre pour gagner la municipalité de Chisec, toute proche. Selon un communiqué de l’ANS, parvenu à l’Agence Fides, les familles ayant évacué le village sont au nombre de 40, composée en majorité par des enfants et représentent au total environ 200 personnes qui doivent désormais lutter contre la faim, loin de leurs terres et privées de récoltes. Pour faire face à cette urgence, la communauté salésienne présente dans la municipalité de San Pedro Carchá est intervenue, remettant 14 Kg de riz à chaque famille, sachant qu’elle fournira de nouveaux ravitaillements également la semaine prochaine. (AP) (Agence Fides 09/07/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network