AFRIQUE/LIBYE - La tension monte dans différentes zones de Libye mais la population désire la paix et la tranquillité

mercredi, 13 juin 2012

Tripoli (Agence Fides) – La tension monte dans différentes zones de Libye suite à des attentats et à des affrontements entre milices. A Misrata, un engin explosif a endommagé le siège local de la Croix Rouge internationale, blessant un passant. Le 11 juin, un convoi au sein duquel se trouvait l’Ambassadeur britannique en Libye a été la cible de roquettes à Bengazi, capitale de la Cyrénaïque (est du pays). Quelques jours auparavant, une bombe avait explosé dans les environs du Consulat américain de Bengazi. A ce propose, S.Exc. Mgr Sylvester Carmel Magro, Vicaire apostolique de Bengazi, déclare à l’Agence Fides que « la population de la ville désire la paix et la tranquillité après tant de deuils dus à la guerre de l’an dernier. En surface, tout semble normal, les magasins sont ouverts, les gens vont au travail mais, en profondeur, on perçoit une tension. La communauté étrangère est sans doute secouée par les derniers événements ».
A Tripoli également, indiquent à Fides des sources locales, de jour, le calme prévaut mais la nuit, on entend souvent des échanges de coups de feu. La présence de différentes milices armées peut déboucher sur des combats comme ceux qui ont eu lieu dans la région de Mezda (sud-ouest de Tripoli) entre les membres de la tribu des Machachia et ceux de la tribu des Gontrar et dans celle de la ville de Zenten. Dans cette dernière localité, sont détenus quatre membres de la Cour Pénale internationale (CPI), arrivés en Libye pour rencontrer le fils du Col. Kadhafi, Seif al-Islam, détenu par des milices locales. (L.M.) (Agence Fides 13/06/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network