AMERIQUE/GUATEMALA - « Lorsque la répression a commencé, l’Eglise ne resta pas silencieuse » - Témoignage de S.Em. le Cardinal Quezada

mercredi, 6 juin 2012

Guatemala (Agence Fides) – Nombreux sont les témoignages envoyés à l’Agence Fides qui font mémoire du rôle précieux joué par S.Em. le Cardinal Rodolfo Quezada Toruño, Archevêque émérite de Guatemala, décédé le 4 juin à l’âge de 80 ans, en qualité d’acteur du dialogue entre le gouvernement et les guérilleros, dialogue qui s’acheva par la signature des Accords de Paix (voir Fides 04/01/2012) qui mirent fin, en 1996, à 36 ans de guerre civile, une guerre qui fit environ 250.000 victimes, morts et disparus.
Dans un entretien accordé au quotidien guatémaltèque La Prensa, le Cardinal rappelait que, lorsqu’il avait été nommé Evêque auxiliaire de Zacapa (1972), il avait dû jouer un rôle de médiateur auprès des autorités afin d’obtenir la libération de nombreux détenus. « Il y avait beaucoup de violence contre l’Eglise en ce temps là – déclarait le Cardinal dans cet entretien. A cette époque, 13 prêtres et 400 catéchistes furent assassinés. Je crois que la raison en était que l’Eglise du Guatemala vivait l’option en faveur des pauvres et lorsque la répression débuta, l’Eglise ne resta pas silencieuse ».
La Cardinal rappelait dans l’entretien en question que « les accords de paix ne se limitèrent pas à mettre un terme à la violence mais constituèrent également l’engagement public du gouvernement et des forces révolutionnaires d’adopter des mesures pour résoudre les causes du conflit : reconnaître l’identité et les droits des peuples indigènes, promouvoir la formation dans les écoles, démilitariser la sécurité publique entre autres propositions ».
Le Pape Benoît XVI a envoyé un télégramme dans lequel il se dit « profondément attristé » par la mort du Cardinal Rodolfo Quezada Toruño et rappelle « le service intense et généreux » prêté à l’Eglise par le Cardinal disparu en tant que « Pasteur engagé dans la mission évangélisatrice ». Le Président de la Conférence épiscopale du Guatemala, S.Exc. Mgr Rodolfo Valenzuela Nuñez, Evêque de Verapaz, a exprimé sa profonde douleur au nom de tous les Evêques en ces termes : « Il a été une figure importante pour le pays, non seulement pour l’Eglise mais également pour la vie politique et sociale ». (CE) (Agence Fides 06/06/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network