AMERIQUE/HAITI - Plus de deux ans après le séisme, les Séminaristes étudient encore sous la tente

jeudi, 10 mai 2012

Rome (Agence Fides) – Pour le Père Clarck de la Cruz, Directeur national des Œuvres pontificales missionnaires (OPM) en Haïti, la préoccupation la plus grande pour le moment est constituée par le Séminaire en ce que, plus de deux ans après le séisme de janvier 2010, « les Séminaristes se trouvent encore sous la tente ». Le Père Clarck de la Cruz, qui participe actuellement à l’Assemblée générale annuelle des OPM en cours à Rome, a souligné à l’Agence Fides que « le mot clef est « encore » parce que, de par le monde, on ne comprend ce que signifie étudier et vivre sous la tente avec tous les problèmes liés au climat et au manque du minimum indispensable pour pouvoir étudier ou réaliser un programme de formation ». « Nombreux sont ceux qui ont voulu nous aider – poursuit le prêtre – mais maintenant, il n’y a plus d’aides, beaucoup de choses manquent et cela surprend de voir comment les Séminaristes réussissent à poursuivre leur formation ».
Parmi les réalités qui ramènent l’espérance dans le cœur du peuple haïtien si durement éprouvé, le Père Clarck de la Cruz, cite « l’engagement des groupes de l’Œuvre pontificale de l’Enfance missionnaire que nous trouvons nombreux dans presque toutes les Paroisses et qui préparent actuellement avec beaucoup d’enthousiasme le Congrès national de l’Enfance missionnaire de l’an prochain, Congrès auquel sont déjà inscrits plus de 1.000 enfants et qui représente un grand événement pour l’Eglise en Haïti ».
Le Père Clarck cite en outre le matériel réalisé en vue de la préparation de la Journée missionnaire mondiale qui a pour slogan cette année : Enfants, unissons-nous pour faire de la terre une fête !. (CE) (Agence Fides 10/05/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network