AFRIQUE/ETHIOPIE - Nouveau projet de santé publique en vue de la réduction de la mortalité maternelle et infantile

lundi, 7 mai 2012

Wolisso (Agence Fides) – Un nouveau Projet de santé publique en vue de la réduction de la mortalité maternelle et infantile dans quatre pays d’Afrique vient d’être inauguré à Wolisso, en Ethiopie. Financé par la coopération italienne et lancé en janvier 2012 par l’organisation Médecins avec l’Afrique CUAMM, le service a débuté au poste de santé de Walu Soma, l’une des 86 unités périphériques qui oeuvrent sur le territoire de Wolisso, se trouvant ainsi également mis à disposition des communautés les plus reculées. La cérémonie d’inauguration s’est poursuivie à l’hôpital Saint Luc qui, érigé en 2000 en tant que don de la Conférence épiscopale italienne à l’Eglise éthiopienne et réalisé et dirigé par le CUAMM, effectue chaque année plus de 74.000 visites, près de 10.000 hospitalisations et 3.000 accouchements. Les nombreuses interventions des responsables du secteur public et privé sans but lucratif ont un seul objectif : faire en sorte que personne ne doive mourir parce qu’il donne la vie. Il s’agit d’un engagement qui se place dans un contexte représenté par un territoire comprenant plus d’un million d’habitants parmi les plus pauvres du monde. « Accoucher à domicile doit être un choix et non une douloureuse nécessité du fait d’un manque de ressources financières ou de services » a déclaré le Ministre de la Santé éthiopien, en remerciant pour la grande initiative. Le Président de la Conférence épiscopale d’Ethiopie et d’Erythrée, S.Exc. Mgr Souraphiel Berhaneyesus Dmerew, a fait état du besoin d’apporter la priorité aux mères, aux enfants et aux pauvres outre à exprimer sa gratitude pour ce nouveau programme garantissant une meilleure collaboration entre le gouvernement et l’Eglise. (AP) (Agence Fides 07/05/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network