http://www.fides.org

Vaticano

2004-12-21

VATICAN - Discours du Pape Jean Paul II à la Curie Romaine : « Prenons toujours plus conscience que la communion avec Dieu et l’unité entre tous les hommes, à partir des croyants, est notre engagement prioritaire »

Rome (Agence Fides) - « Merci pour votre présence, et pour l’affection dont vous entourez ma personne. Le passage des années fait sentir de manière toujours plus vif le besoin de l’aide de Dieu et de l’aide des hommes. Merci pour votre <> avec laquelle vous travaillez ensemble avec moi au service de l’Eglise universelle ». C’est en ces termes que le Pape Jean Paul II s’est adressé ce matin 21 décembre aux Cardinaux et aux membres de la Famille Pontificale et de la Curie Romaine, reçus en audience pour la présentation des vœux de Noël.
« Du Fils de Dieu fait homme, Lumen Gentium, l’Eglise a reçu la haute mission d’être ‘le signe et l’instrument de la communion intime avec Dieu et de l’unité de tout le genre humain’ », a déclaré le Saint-Père, en adressant aux présents cette exhortation : « Chers Frères, prenons toujours plus conscience que la communion avec Dieu et l’unité entre tous les hommes, à partir des croyants, est notre engagement prioritaire ».
Le Pape a souligné ensuite l’urgence de « reconstruire la pleine communion entre les chrétiens » : « La célébration de l’Année de l’Eucharistie vise, entre autres choses, à rendre plus vive encore cette soif d’unité, en en indiquant la source unique et inépuisable, le Christ lui-même. Nous devons continuer à parcourir sans hésitation le chemin de l’unité ». Puis le Pape Jean Paul II a rappelé les progrès du chemin œcuménique à différents niveaux et par une multiplicité d’initiatives, parmi lesquelles se détachent la visite de la Délégation Œcuménique de Finlande et celles du Patriarche Oecuménie Bartholomée I°. « Je souhaite de tout cœur que le retour de l’Icône de la Mère de Dieu de Kazan en Russie contribue également à accélérer l’unité de tous les disciples du Christ ».
Le Saint-Père a souligné ensuite la grande responsabilité des croyants vis-à-vis des nouvelles générations, « auxquelles il faut transmettre inaltéré le patrimoine chrétien : « Pour cela, en plusieurs occasions… je n’ai pas manqué d’encourager les catholiques européens à rester fidèles au Christ. C’est en effet dans le cœur que s’alimentent les racines chrétiennes de l’Europe, dont dépend, et non pas pour une petite part, l’avenir solidaire et juste du Continent et du monde entier ».
Enfin, le Saint-Père a invité à regarder vers Noël tout proche : « Notre cœur ne craint pas face aux difficultés, parce qu’il a confiance en Toi, Enfant de Bethléem, qui, par amour pour nous, viens au milieu de nous. Fais que, de tous côtés, on Te reconnaisse et on T’accueille comme le Rédempteur de l’homme et Prince de la Paix ! ». (S.L.)
(Agence Fides, 21 décembre 2004, 36 lignes, 489 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network