AFRIQUE/MADAGASCAR - Emotion de la population malgache suite à l’appel du Pape qui s’est fait « voix des sans voix »

mardi, 13 mars 2012

Moramanga (Agence Fides) – « Je remercie particulièrement le Saint-Père qui, dans son appel dominical, s’est fait « voix des sans voix ». Un vif remerciement de la part de ma communauté, chrétienne et civile, à laquelle j’ai lu son message : les personnes étaient vraiment émues ». Telles sont les paroles de l’Evêque de Moramanga, S.Exc. Mgr Gaetano Di Pierro, recueillies par l’Agence Fides après l’appel de Benoît XVI en faveur de Madagascar, lancé à l’Angelus de Dimanche dernier. La population du pays africain continue en effet à vivre des difficultés énormes suite au passage du cyclone Jeanne qui, le 13 février, a causé de graves dommages dans différentes zones du pays (voir Fides 14, 16, 17, 20/02/2012).
« Ici, à Madagascar – déclare Mgr Di Pierro à l’Agence Fides – les gens s’activent. De petites aides sont arrivées mais elles ne résolvent pas le problème de la survie de cette population. Je tiens à remercier, au nom de ma communauté chrétienne, toutes les personnes tant ici, sur place qu’à l’étranger, qui ont su « donner » : que le Seigneur les en récompense. La Nonciature apostolique ici a fourni son appui, tant spirituel que matériel. L’organisme CRS s’est activé dès le départ et a apporté sa contribution. La population a besoin d’abord et avant tout de se sentir aimée et de disposer de quelques aides matérielles, comme des tôles qui coûtent ici le quart du salaire d’un ouvrier, afin de réparer leurs toits. Parmi les autres besoins, il faudrait des semences de légumes en tout genre de manière à pouvoir les replanter et disposer ainsi d’une petite récolte assurée pour cette année » conclut Mgr Di Pierro. (AP) (Agence Fides 13/03/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network