http://www.fides.org

Africa

2012-02-24

AFRIQUE/BURKINA FASO - Aggravation de la situation : des milliers de touaregs évacués des zones de conflit du Mali

Ouagadougou (Agence Fides) – Au moins 8.000 touaregs fuyant les combats au Mali voisin ont trouvé refuge au Burkina Faso, y arrivant dans des conditions désastreuses. Le gouvernement s’est organisé pour instituer un comité de coordination afin de rassembler les réfugiés, actuellement dispersés entre les zones centrale et sahélienne du pays, dans un lieu plus central et de leur fournir instruction et services hygiéniques et sanitaires. La situation humanitaire est alarmante : de nombreux évacués vivent en plein air et le mauvais temps, aggravé par des vents secs et remplis de poussière, dénommés harmattan, favorise la diffusion de maladies. La nourriture, l’eau potable et les services sanitaires sont précaires, a déclaré un responsable de la Croix Rouge au Burkina Faso. Les gens ont urgemment besoin d’aide pour survivre. Servent également des couvertures, des ustensiles de cuisine, des tapis et des tentes. Quarante bénévoles de la Croix Rouge sont déjà à pied d’œuvre. Depuis les premiers jours de février, sont arrivés dans la région environ 4.000 évacués et le flux continue à Inabao et Deou, dans la province d’Oudalan et à Mentao, dans la province de Soum.
Cette situation rendra encore plus précaire l’accès à la nourriture. Le gouvernement a déclaré que dans 146 des 350 communes, cette année, il a beaucoup moins plu et que l’on pourrait se trouver face à une famine. Entre temps, selon le Comité international de la Croix Rouge (CICR), au moins 30.000 évacués se trouvaient dans des conditions désespérées au Mali suite aux combats en cours depuis la mi-janvier dans le nord du pays. A Aguelhoc, 150 Km de Kidal, dans le nord-est du Mali, les affrontements sanglants ont contraint environ 4.000 personnes à abandonner leurs maisons. Certains ont trouvé refuge chez des familles qui les accueillent. Le CICR et la Croix Rouge du Mali se sont organisés afin de distribuer du mil, du riz, de l’huile et du sel, des toiles, des couvertures, des tapis, des seaux, des ustensiles de cuisine et des articles pour l’hygiène personnelle. La Croix Rouge malienne a déjà mis en place une aide d’urgence en nourriture au profit de 600 évacués se trouvant dans des conditions particulièrement graves. Selon les deux organisations internationales, à Menaka, dans la région de Gao, les affrontements ont contraint environ 26.000 personnes à quitter leurs maisons à la recherche d’un refuge tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de la ville. Le CICR surveille également la situation à Tesssalit (région de Kidal), Léré et Niafunké (région de Tombouctou) impliquées dans les affrontements au Mali. Selon des sources locales, dans ces zones, pourraient encore être présents 20.000 évacués. Les affrontements à Menaka et Andéramboukane ont contraint plus de 15.000 personnes à chercher refuge jusqu’au Niger, dans la région nord de Tillabery, à peine au-delà de la frontière malienne. (AP) (Agence Fides 24/02/2012)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network