AFRIQUE/BURKINA FASO - Au premier Evêque Camillien est confié un nouveau Diocèse au Burkina Faso

lundi, 13 février 2012

Tenkodogo (Agence Fides) – Samedi 11 février, a été publiée la nouvelle de l’érection du nouveau Diocèse de Tenkodogo, au Burkina Faso, et de la nomination de son premier Evêque, le Père Prosper Kontiebo, qui est également le premier Evêque des Missionnaires Camilliens, MI (voir le Décret et la biographie dans le bulletin Fides de ce jour sous Actes du Saint-Siège).
« Au nom de tous les confrères de l’Ordre, j’exprime ma gratitude au Saint-Père pour avoir voulu élever un religieux camillien à la dignité épiscopale – a écrit le Supérieur Général de l’Ordre, le Père Renato Salvatore. Tous ceux qui ont eu la joie de le connaître se sentent aujourd’hui particulièrement proches et également orgueilleux, rendant grâce au Seigneur qui continuera à veiller sur la vice province du Burkina Faso dont notre confrère a été un guide sûr et nécessaire. Je considère comme très significatif que l’annonce ait été faite en ce jour si « camillien » qu’est la Journée mondiale du Malade et la Mémoire de Notre-Dame de Lourdes.
Le Nonce apostolique au Burkina Faso et au Niger, S.Exc. Mgr Vito Rallo, dans son message rédigé pour la circonstance, a insisté sur le fait que « l’Eglise-Famille de Dieu est catholique, c’est-à-dire universelle. Elle ne connaît donc pas de frontières régionales ou provinciales. Nous sommes tous membres de la même et unique Eglise et aucun catholique n’est un étranger dans un autre Diocèse. Imaginez un instant si les premiers Missionnaires et les Evêques du Burkina Faso n’étaient jamais venus de l’extérieur, dans le cas d’espèce de France : aujourd’hui, l’Eglise catholique n’existerait pas au Burkina Faso. Ainsi, à l’occasion du récent Synode pour l’Afrique, les Pères synodaux ont-ils demandé que les fidèles et les prêtres accueillent dans un esprit de foi l’Evêque que le Saint-Père leur envoie comme Pasteur de leur Diocèse ».
Voulu et fondé par Saint Camille de Lellis, Patron universel des infirmes, des opérateurs sanitaires et des hôpitaux à la fin du XVI° siècle, l’Ordre des Ministres des Infirmes a toujours constitué une référence pour les nécessiteux et les souffrants. Aujourd’hui, il est présent dans 35 pays et, au travers de la Camillian Task Force, dans les zones présentant le plus de risque, d’Haïti au Pakistan, ainsi qu’à l’occasion de catastrophes naturelles comme dans la Corne de l’Afrique. Les Camilliens se préparent actuellement aux célébrations du IV° Centenaire de la mort de Saint Camille, au travers d’une série d’initiatives prévues à partir du mois de mai prochain. (SL) (Agence Fides 13/02/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network