http://www.fides.org

Asia

2003-06-25

ASIE / INDE - LES JESUITES EN AFGHANISTAN POUR RECONSTRUIRE LE SYSTEME SCOLAIRE ET POUR TRAVAILLER POUR LA FORMATION DES JEUNES

New Delhi (Agence Fides) – Les Jésuites regardent vers l’Afghanistan : on voit se dessiner une présence de la Compagnie de Jésus dans le Pays, toujours aux prises avec un processus lent de consolidation des institutions politiques, de reconstruction économique, d’harmonisation sociale. Les Jésuites de l’Inde s’intéressent au Pays gouverné par Hamid Karzai, comme l’explique à l’agence Fides le Père Lisbeet D’Souza, Provincial de l’Inde et Président de la Conférence des Jésuites pour l’Asie Méridionale, qui comprend aussi le Sri Lanka et le Népal, et a une juridiction sur plus de 3.800 religieux.
Après une première mission d’exploration au mois de février dernier, au cours de laquelle les Jésuites avaient sondé la disponibilité du gouvernement afghan, le projet a fait de grands pas en avant : « Nous avons trouvé un bon accueil. Nous craignions de rencontrer de la méfiance : le Pays étant à majorité musulmane, notre désir pouvait être compris comme une tentative de prosélytisme ; mais il n’en a pas été ainsi. L’œuvre méritoire qu’exercent en Afghanistan des organisations humanitaires catholiques, comme la Caritas, nous a aplani la voie. Le Ministre afghan de l’Education a salué avec plaisir la possibilité de notre présence pour contribuer au développement culturel et humain de la population ».
Le secteur où travailleront les Jésuites est celui de l’éducation : il n’existait pas dans le Pays de système scolaire alternatif pour les « madrase », les écoles coraniques ; actuellement, on manque de professeurs qualifiés, de livres, il faut refaire les programmes d’étude pour donner aux enfants et aux jeunes une culture homogène, ouverte et moderne. Les Jésuites pensent travailler en collaboration avec des associations locales et avec des Organisations non gouvernementales déjà présentes sur le territoire.
Une délégation de quatre Jésuites indiens, dirigée par le Père Lawrence Fonseca, se rendra en Afghanistan au mois de juillet pour étudier une forme de présence des religieux. Le groupe restera sur place le temps nécessaire pour voir tous les problèmes et les besoins pour lancer cette initiative.
« Si tout va bien, nous prévoyons de commencer au mois d’octobre, déclare le Père D’Souza. Nous nous sentons encouragés par l’attitude des autorités civiles et par les gens dans la région occidentale du Pays », où est prévu le premier avant-poste des Jésuites. L’œuvre éducative des Jésuites touchera un million de tribaux qui parlent le « dari », une des deux langues principales en Afghanistan, avec le « pashtoun ».
Après la chute des Talibans et la fin de la guerre de 2001, l’Eglise catholique a érigé le 16 mai 2002 une « Missio sui juris », dont le Supérieur est Mgr Giuseppe Moretti, des Pères Barnabites. Des religieux barnabites provenant du Pakistan réalisent à Kaboul un service social, dans le domaine humanitaire et hospitalier. Il y a aussi les Petites Sœurs de Jésus, qui vivaient déjà dans le Pays durant les années du régime intégriste des Talibans. (P.A.)
(Agence Fides, 25 juin 2003, 40 lignes, 502 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network