http://www.fides.org

Africa

2011-11-09

AFRIQUE/LIBERIA - Faible affluence aux urnes pour le ballottage - le candidat d’opposition déclare avoir été victime d’une tentative de meurtre mais se voit démenti par la police

Monrovia (Agence Fides) – L’affluence au second tour des élections présidentielles au Liberia est basse sachant que l’un des deux candidats, Winston Tubman, rival du Président sortant, Ellen Johnson-Sirleaf, a invité les électeurs à boycotter la consultation (voir Fides 08/11/2011) afin de protester contre des fraudes présumées. Dans les violences qui ont précédé le ballottage, au moins deux personnes ont perdu la vie dans la capitale, Monrovia. Tubman affirme avoir été l’objet d’une tentative de meurtre de la part d’un tireur embusqué. Au moment du coup de feu, l’un de ses partisans l’aurait poussé de côté, se faisant tuer à sa place, affirme Tubman, qui accuse la police d’être responsable de cette tentative d’assassinat commandée « par les plus hautes autorités de l’Etat ». La Police a démenti sèchement les accusations de Tubman.
La présumée tentative de meurtre aurait eu lieu le 7 novembre au cours de l’opération de police déclenchée pour disperser des milliers de manifestants se trouvant en face du siège du Congrès pour le Changement démocratique (CDC), le parti de Tubman, pour appuyer la décision du candidat de l’opposition de boycotter le vote.
Tubman a en outre affirmé ne pas accepter le résultat du scrutin (dans le cadre duquel, du fait de son boycott, le seul candidat est le Président sortant). Une décision qui risque de compromettre la stabilité du Liberia, sorti difficilement en 2003 d’une guerre civile sanglante qui avait duré plus d’une décennie. (L.M.) (Agence Fides 09/11/2011)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network