AMERIQUE/GUATEMALA - La Marche pour la paix : une riposte catholique à la vague de violence qui tue chaque jour 18 guatémaltèques

lundi, 17 octobre 2011

Guatemala (Agence Fides) – L'Archevêque de Santiago de Guatemala (Guatemala), S.Exc. Mgr Oscar Julio Vian Morales, a invité toute la population à participer à la « Marche pour la paix » et à l’Eucharistie qui se tiendront le 22 octobre comme riposte catholique à la vague de violence qui afflige le pays ces derniers mois. Au cours d’une conférence de presse, l’Archevêque a convoqué les fidèles et « tous les hommes de bonne volonté » à cette manifestation publique afin de « défendre la vie, de construire la paix et de refuser la culture de la violence et de la mort qui, selon les statistiques, tue chaque jour plus de 15 guatémaltèques ». « Pour cela et pour d’autres problèmes tels que le trafic de drogue, la malnutrition, l’extorsion, l’Eglise catholique au Guatemala lance un appel à la réflexion et invite à la prière et à l’engagement tout un chacun de manière à privilégier la dignité des êtres humains en tant qu’enfants de Dieu » a déclaré l’Archevêque.
Mgr Vian Morales a rappelé que la date choisie – le 22 octobre – l’a été parce qu’elle marque la célébration de la mémoire liturgique du Bienheureux Pape Jean Paul II qui « nous a toujours invité à outrepasser la violence ». Un motif supplémentaire, a-t-il affirmé, pour « faire mémoire du témoignage de Jean Paul II, un défenseur de la vie et un constructeur de paix ».
Selon les groupes et les organisations humanitaires et pour la justice, le Guatemala (qui compte 14,5 millions d’habitants) est l’un des pays les plus dangereux de la région. En effet, on y enregistre environ 18 morts violentes par jour. Le Guatemala semble être l’Etat d’Amérique latine comptant le plus grand nombre d’assassinats (42 homicides pour 100.000 habitants) selon une étude récente réalisée par un bureau spécialisé des Nations unies. Selon les organisateurs de la marche de l’Archidiocèse, celle-ci devrait compter plus de 40.000 participants, en particulier des catholiques provenant des différents groupes, Paroisses, écoles et Congrégations religieuses. (CE) (Agence Fides 17/10/2011)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network