http://www.fides.org

Africa

2011-09-22

AFRIQUE/BURUNDI - Arrestation d’une dizaine de personnes en liaison avec le massacre de Gatumba

Bujumbura (Agence Fides) – Les autorités burundaises ont annoncé l’arrestation d’une dizaine de personnes en liaison avec le massacre intervenu le 18 septembre dans un bar de Gatumba (voir Fides 21/09/2011) dont le bilan s’est aggravé pour atteindre 39 morts. Un communiqué officiel affirme qu’une partie des assaillants provenait de la République démocratique du Congo où les anciens rebelles des Forces Nationales de Libération (FNL), ont leurs bases arrières. Leur leader, Agathon Rwasa, est passé dans la clandestinité en 2010 et se trouve par ailleurs suspecté d’être le responsable de la vague de violence qui a récemment frappé le Burundi. Au cours de ces dernières années, le FNL était parvenu à un accord de paix avec le gouvernement de Bujumbura.
Entre temps, des polémiques s’élèvent suite à la décision des autorités d’interdire aux moyens de communication de masse locaux de « publier, commenter ou analyser » les nouvelles relatives aux massacre de Gatumba. Ont en outre été interdites les transmission radiodiffusées ou télévisuelles en direct à caractère politique pendant toute la durée de l’enquête relative au massacre de Gatumba. Une décision qui a fait craindre aux journalistes indépendants l’imposition de la censure sur les faits concernant la corruption et les exécutions sommaires. (L.M.) (Agence Fides 22/09/2011)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network