AFRIQUE/OUGANDA - Une instruction de meilleure qualité pour lutter contre la diffusion de la culture islamique

mercredi, 8 juin 2011

Konigstein (Agence Fides) – Afin de pouvoir lutter contre l’influence croissante de la culture islamique, une éducation plus ciblée est nécessaire. Tel est l’appel lancé par l’Evêque de Lugazi, dans le centre de l’Ouganda, S.Exc. Mgr Matthias Ssekamanya, au cours d’une visite au siège de l’œuvre internationale de droit pontifical « Aide à l’Eglise en Détresse » à Königstein, en Allemagne. Evoquant la situation ougandaise, l’Evêque a déclaré que les musulmans ont pris les rôles clefs dans différents ministères importants, y compris ceux de l’Economie et de l’Instruction. Les statistiques officielles indiquent qu’environ 12% des 33 millions d’ougandais sont musulmans alors que les sources musulmanes affirment que les musulmans ougandais représenteraient 33% de la population totale. Mgr Ssekamanya a également mis en évidence que ces statistiques concernant l’appartenance religieuse sont souvent utilisées comme des instruments politiques.
L’Evêque affirme en outre que, dans son Diocèse, en majorité rural, il faut faire un effort plus important afin de développer l’éducation, luttant ainsi contre l’influence islamique. Le Diocèse de Lugazi compte une population de 1,5 millions de personnes dont 42% de catholiques. Le Diocèse s’occupe actuellement de 194 écoles primaires et de 26 établissements de l’enseignement secondaire comptant dans leur ensemble 75.000 élèves encadrés par 2.300 enseignants. L’objectif de l’Evêque est d’améliorer la qualité de l’instruction et de la formation de l’encadrement afin que l’éducation scolaire soit en mesure de donner une solide formation humaine permettant au plus grand nombre de jeunes d’accéder à l’Université. En outre, attendu que l’instruction n’est pas une activité qui se limite aux seules écoles, Mgr Ssekamanya veut concentrer ses efforts également sur l’apostolat de la famille : « Nous voulons renforcer la conscience de la dignité du mariage et de la famille chez les fidèles. Les parents ont un rôle prophétique dans la vie paroissiale » a-t-il affirmé dans son intervention, diffusée par la Catholic News Agency. (AP) (Agence Fides 08/06/2011)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network