OCEANIE/AUSTRALIE - Le soutien des missionnaires aux mères qui travaillent, « les vraies héroïnes que le monde ne reconnaît pas »

mardi, 3 mai 2011

Sydney (Agence Fides) – « A l’occasion de la Fête des Mères, souvenons-nous du sacrifice de toutes les mamans du monde pour la joie et la santé de leurs enfants » peut-on lire dans une déclaration du Directeur national des Œuvres pontificales missionnaires australiennes, Martin Teulan, diffusée par la CNA. « Aujourd’hui, des dizaines de millions de mères doivent s’occuper de leurs familles, prendre soin de leurs enfants et effectuer également des travaux rétribués qui fournissent les biens de première nécessité et maintiennent unies les familles » poursuit Teulan. « Dans ce sens, chaque jour est la Fête des Mères et nos prières s’élèvent en faveur de toutes les mamans qui sont les vraies héroïnes non reconnues par le monde ».
Nombreux sont encore les enfants qui malheureusement ne connaissent pas les étreintes maternelles et les plats cuisinés avec amour. Les familles vivent dans des conditions très simples et les petits sont exposés à la malnutrition et les maladies. « Dans 160 pays – continue Teulan – les Œuvres pontificales missionnaires, au travers des missionnaires locaux, offrent le logement, les vêtements, la nourriture et l’instruction aux orphelins abandonnés. Nous aidons également les mamans des communautés les plus vulnérables au travers de programmes nutritionnels et d’assistance à l’enfance ».
L’un des projets comprend une crèche géré par les Filles de Saint François de Salles (DSFS) dans le village d’Adigonfanahalli au sein du district de Bangalore dans l’Etat du Karnataka (Inde). « Ici, les mamans qui travaillent dans les champs sont contraintes à laisser leurs enfants à la maison sans surveillance » ajoute le Directeur national. Les religieuses DSFS accueillent plus de 100 enfants et nouveaux-nés, leur fournissant un régime alimentaire et des contrôles pédiatriques réguliers ainsi que les vaccinations et les soins médicaux. Grâce à ces centres, les plus petits apprennent à prier avec les Sœurs et vivent dans un climat propre et accueillant pendant que leurs mères sont au travail. En outre, les religieuses organisent également des séminaires pour encourager les parents à une conduite de vie respectueuse des valeurs morales. (AP) (Agence Fides 03/05/2011)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network