ASIE/IRAQ - Projets pour la construction d’un nouvel hôpital et d’une université : signes d’espérance pour les catholiques dans le pays

jeudi, 3 février 2011

Bagdad (Agence Fides) – Dans le cadre d’un entretien récent accordé à l’œuvre de droit pontifical « Aide à l’Eglise en Détresse », l’Archevêque d’Erbil, S.Exc. Mgr Bashar Warda, a mentionné un projet portant sur la création d’un nouvel hôpital catholique et d’une université comme « symboles d’espérance » dans une zone chargée de tension et de violence. Dans une note envoyée par la Catholic News Agency à l’Agence Fides, l’Archevêque a déclaré que les deux édifices devant être réalisés à Ankawa, dans la périphérie de la capitale kurde, Erbil, seront construits sur 322.917 m2 de terrain pour l’Université et sur 86.111 m2 en ce qui concerne l’hôpital, lequel comptera 100 lits, huit blocs opératoires et une salle médicale. Dans l’entretien en question, Mgr Warda a en outre déclaré qu’avant que ne commencent les travaux, qui pourraient s’achever en deux ans environ, il est indispensable de lancer une campagne de financement. « Notre société a besoin d’écoles, d’universités et d’hôpitaux et ces nouveaux projets nous offrent la possibilité d’encourager les chrétiens à construire un avenir pour eux-mêmes ici » a indiqué l’Archevêque.
Au cours de la dernière décennie, les chrétiens en Iraq ont vu leur nombre passer de 800.000 à 200.000. Les conflits récents et sanglants ont contribué au malaise qui caractérise la zone. « Nous ne voulons pas que les chrétiens abandonnent l’Iraq » a souligné l’Archevêque qui a ajouté que les deux initiatives fourniront du travail, de la formation et d’autres possibilités à des milliers de chrétiens en fuite en direction du Kurdistan. L’hôpital et l’université seront propriété de l’Archidiocèse d’Erbil qui en assurera la gestion mais l’Archevêque a affirmé que les deux structures seront ouvertes à tous, quelque soit la religion professée. (AP) (Agence Fides 03/02/2011)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network