http://www.fides.org

Africa

2010-08-17

AFRIQUE/RWANDA - “Nous sommes troublés par une série d'événements troublants qui ont eu lieu avant les élections”, a déclaré le gouvernement américain

Kigali (Agence Fides) – “Certains événements troublants” ont marqué les élections présidentielles du 9 août, remportées par le président sortant, Paul Kagame, avec plus de 93% des voix (cf. Fides 08/12/2010). C’est ce qu’affirme un communiqué du Conseil de sécurité des États-Unis. “Nous nous félicitons avec les rwandais de l’élection présidentielle du 9 août. Nous reconnaissons les résultats officiels publiés par la Commission électorale nationale, selon laquelle le président sortant a été réélu avec environ 93% des voix. Cependant, nous restons préoccupés par une série d’événements troublants qui ont eu lieu avant les élections, dont la suspension de deux journaux, l’expulsion d'un chercheur de droits de l’homme, l’interdiction à deux partis d’opposition de prendre part aux élections, et l’arrestation des journalistes”, a déclaré dans un communiqué Mike Hammer, le porte-parole national du Conseil de sécurité. “La démocratie est bien plus que le déroulement d’une élection”, a ajouté Hammer. “Une démocratie reflète la volonté du peuple, dans laquelle les voix des minorités sont entendues et respectées, dans laquelle les candidats de l’opposition se présentent sur un programme sans menaces ni intimidation, dans laquelle la liberté d’expression et la liberté de la presse sont protégées”. “Nous avons exprimé nos préoccupations au gouvernement du Rwanda, et nous espérons que les dirigeants accomplisse des progrès vers un gouvernement plus démocratique, avec un plus grand respect à l’égard des minorités et envers les points de vue de l’opposition, ainsi que vers la poursuite de la paix”, a conclu le porte-parole américain. (LM) (Agence Fides 17/8/2010 ; 19 lignes, 246 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network