http://www.fides.org

Vaticano

2003-06-13

VATICAN - DISCOURS DU PAPE : « MALGRE LES DIFFICULTES QU’ELLE TRAVERSE, LA FAMILLE DISPOSE TOUTEFOIS DE GRANDES FORCES ETANT UNE INSTITUTION SOLIDEMENT ENRACINEE DANS LA NATURE DE L’HOMME

Rome (Agence Fides) – « Dans l’Europe de nos jours, l’institution de la famille souffre d’une fragilité préoccupante, qui devient plus grande quand on n’est pas préparés à prendre ses propres responsabilités en son sein, dans une attitude de pleine donation réciproque et d’amour véritable. Il faut dans le même temps reconnaître que de nombreuses familles chrétiennes offrent un témoignage ecclésial et social consolant : elles vivent ce don réciproque dans l’amour conjugal et familial de manière admirable en dépassant les difficultés et les adversités ». C’est ce qu’a déclaré le Saint-Père en recevant en audience le 13 juin les membres du Congrès des Présidents des Commissions Episcopales pour la famille et pour la vie de l’Europe, organisé par le Conseil Pontifical pour la Famille.
Le Saint-Père a souligné que dans les sociétés européennes actuelles, on voyait souvent émerger des tendances qui s’opposent à la famille et la menacent (une mentalité favorable au divorce, à la contraception, et à l’avortement, qui ne reconnaît pas le plein droit à la vie de l’être humain) ; en conséquence « la pastorale de la famille est aujourd’hui une tâche prioritaire ». Grâce à Dieu, on enregistre aussi d’autres signes d’un nouveau réveil pour la défense de la famille : « Je veux parler ici de certaines interventions législatives, mais aussi des encouragements opportuns pour freiner l’avancée de l’hiver démographique, principalement ressenti en Europe. On voit croître les mouvements en faveur de la famille et pour la vie ; ils se consolident et constituent une nouvelle conscience sociale. Oui, innombrables sont les ressources de la famille ! ».
Rappelant le dixième anniversaire de la publication par le Saint-Siège de la Charte des Droits de la Famille, le Saint-Père a renouvelé l’invitation « aux responsables des peuples et aux législateurs pour qu'ils assument pleinement leurs engagements pour la défense de la famille, et favorisent la culture de la vie », en souhaitant que « ce document important continue à être une aide valable et une orientation pour tous, à des titres différents, pour tous ceux qui, assument des tâches et des responsabilités sociales et politiques ».(S.L.)

(Agence Fides, 13 juin 2003, 31 lignes, 393 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network