http://www.fides.org

Asia

2004-09-28

ASIE / INDE - Un « Village pour jeunes » à New Delhi, à la mémoire de l’Archevêque Alan De Lastic, défenseur de la liberté religieuse en Inde

New Delhi (Agence Fides) - Rappeler le regretté Archevêque de Delhi, Mgr Alan De Lastic, personnage qui a beaucoup donné à l’Eglise, défenseur de la liberté religieuse, qui, dans son ministère pastoral a lutté pour la laïcité de l’Etat, les droits des minorités, la liberté de pouvoir professer sa propre foi, contre toute forme de fondamentalisme. Dans ce but, l’Archidiocèse de Delhi, que Mgr De Lastic a dirigé de 1990 à 2000, lui a consacré une nouvelle Œuvre pour la solidarité, inaugurée récemment : le « Memorial Children Village », qui se trouve à Bhondsi, à 40 km au sud de Delhi. C’est un grand village pour les enfants, qui accueillera les orphelins, les enfants de la rue, les enfants abandonnés. « C’est un grand centre d’accueil pour les enfants de tous les âges, qui trouveront un endroit pour les accueillir, les nourrir, les habiller, où ils pourront recevoir une instruction, les attentions et l’amour que la vie ne leur a pas réservés » expliquent à l’agence Fides les religieuses chargées de diriger l’œuvre.
Le Village a été inauguré par l’Archevêque de Delhi, Mgr Vincent Concessao ; pendant la cérémonie, il a déclaré qu’il était heureux « que le rêve et le plan de Mgr De Lastic soit devenu réalité quelques années après sa mort », dans un tragique accident en Pologne en 2000.
En présence de nombreux prêtres et fidèles, Mgr Concessao, a déclaré : « L’amour de Dieu pour l’humanité, nous pouvons le partager et en témoigner par des gestes concrets comme celui-ci, en accueillant et en aimant des enfants abandonnés ».
Pendant la Messe d’action de grâce, l’Archevêque a rappelé tous les bienfaiteurs qui ont contribué à la réalisation de cette Œuvre, qui deviendra un point de référence pour les enfants de la Capitale indienne.
Le phénomène des enfants de la rue est malheureusement répandu en Asie ; on estime qu’ils sont au nombre de 40 millions, dont 18 millions en Inde. D’après les données de l’UNICEF, 65 millions environ d’enfants en Inde ne vont jamais à l’école. Le taux d’analphabétisme est égal à 35%, et s’élève à 55% dans le cas des groupes les plus pauvres, pour une population qui dépasse un milliard d’habitants (P.A.)
(Agence Fides, 28 septembre 2004, 30 lignes, 396 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network