AFRIQUE/NIGER - Fiche du pays

samedi, 20 mars 2010

Rome (Agence Fides) – la République du Niger a une superficie de 1.287.000 Km2 et une population d’environ 14 millions d’habitants. Elle est limitée au nord par la Lybie et l’Algérie, à l’ouest par le Mali et le Burkina Faso, au sud par le Bénin et la Nigéria, et à l’est par le Tchad. Les principales ethnies du pays sont les Haussa, les plus nombreux et les plus investis dans la vie politiques, suivis des Zerma-Songhai, des Fulani, des Touareg et des Berbères. Histoire. Le Niger a été depuis les temps les plus reculés un passage obligatoire dans les échanges économiques entre les habitants du Maghreb et ceux du Tchad. Pratiquement inconnu des européens pendant très longtemps, un accord franco-britannique fit entrer le pays dans l’orbite française en 1890. En 1922 le Niger devint une colonie française faisant parie de l’Afrique Occidentale Française. En 1960 l’indépendant fut proclamée. Le Niger est une république dirigée par un président élu tous les 5 ans. L’Assemblée législatives est elle aussi renouvelée tous les 5 ans. L’histoire de l’indépendance est marquée par une série de coups d’état militaires. Le dernier est celui du 18 février 2010 qui a renversé le Président Mamadou Tandja, qui avait imposé un changement dans la Constitution pour pouvoir obtenir un troisième mandat. Une autre crise récurrente est liée à l’intégration des populations nomades Touareg, qui ont donné vie à une série de rébellions dans les dernières 20 années. Économie. Le pays est riche en matières premières : uranium (le Niger représente 7,5% de la production mondiale d’uranium), fer, argent, platine et titane. Le Niger st cependant à la 174ème (sur un total de 179) de l’Indice de Développement Humain des Nations Unies. 90% de la population est analphabète et vit de l’élevage et d’une agriculture de subsistance. Situation religieuse. 90% de la population du Niger est musulmane. Environ 250 mille personnes appartiennent à la religion traditionnelle. Les catholiques sont environ 20 mille (0,20% de la population).
L’Église catholique. L’œuvre d’évangélisation fut commencée par les Pères de la Société des Missions Africaines (SMA) qui fondèrent la première mission à Niamey en 1931. La mission fut érigée en Préfecture Apostolique le 28 avril 1942 et élevée en diocèse le 21 mars 1961. Dans la pays sont présents les Pères rédemptoristes, les missionnaires de la SMA, les Missionnaires d’Afrique (Père Blancs), les Petits frères de jésus (du bienheureux Charles de Foucauld), les Frères des Écoles Chrétiennes et 7 congrégations religieuses féminines. Le 25 juin 2007, le Saint Père Benoît XVI a créé la nouvelle Province Ecclésiastique de Niamey, qui a comme suffragant le diocèse de Maradi.
Quelques données sur la présence catholique : il y a 2 diocèses avec 19 paroisses. Le pays compte 3 évêques, 22 prêtres diocésains, 24 prêtres religieux, 4 frères profès, 91 religieuses et 255 catéchistes. L’Église catholique gère 7 écoles maternelles avec 1 482 élèves ; 14 écoles primaires avec 6 161 élèves ; 2 écoles moyennes inférieurs et supérieures avec 2 550 étudiants. L’Église catholique gère aussi 2 hôpitaux, 6 cliniques, une léproserie et un orphelinat. (D’après le dernier Annuaire statistique de l’Église). (L.M.) (Agence Fides 20/3/2010 ; 38 lignes, 517 mots)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network