http://www.fides.org

Asia

2003-06-11

ASIE / PAKISTAN - EN VELO DANS LES VILLAGES MUSULMANS, 196 CATECHISTES DE L’ARCHIDIOCESE DE LAHORE : UNE FORCE EXTRAORDINAIRE DE TRAVAIL AU SERVICE DE L’EVANGELISATION

Lahore (Agence Fides) – Ils sont « les ouvriers dans la vigne du Seigneur » : les 196 catéchistes de l’Archidiocèse de Lahore forment une force extraordinaire de travail pour l’évangélisation. Chacun d’eux s’occupe du soin pastoral de 20 communautés rurales, en suivant la croissance, la formation et la catéchèse, les difficultés et les exigences d’un nombre qui oscille de 250 à 500 familles.
L’Archidiocèse de Lahore est le plus étendu du Pakistan. Il compte plus de 500.000 catholiques, 24 paroisses (9 dans la ville de Lahore, 15 dans les régions rurales). Chaque paroisse regroupe de 90 à 130 villages ; il y a 22 prêtres diocésains et 12 religieux. Chaque paroisse a de 7 à 20 catéchistes qui aident les prêtres dans leur travail d’évangélisation et de contact avec les familles catholiques.
« Les catéchistes sont les bras très importants de l’apostolat dans l’Eglise. Ils sont indispensables. Le Pakistan est un Pays à majorité musulmane, mais, grâce au travail des catéchistes, les catholiques, tout en étant une toute petite minorité, ont une foi et une identité chrétienne très solide », explique à l’agence Fides le Père Morris Nadeeem, responsable de la Commission de Catéchèse de l’Archidiocèse de Lahore. « Ils sont de fidèles et précieux collaborateurs des prêtres pour atteindre les familles et maintenir les contacts avec elles, et tenir vivante leur foi, en ayant un rôle très important dans leur formation. Souvent, ils se déplacent en vélo de village en village. Ce sont tous des laïcs mariés, et leurs épouses apportent elles aussi une grande contribution, en les accompagnant dans leurs visites aux familles, et en aidant les enfants à la Première Communion, ou la préparation des cérémonies spéciales, comme les temps de Pâques et de Noël. Les catéchistes vivent au milieu des gens, ils comprennent leurs problèmes et leurs difficultés. Ils sont ainsi de bons intermédiaires entre le clergé et les fidèles. Et leur travail est efficace parce qu’ils sont proches, géographiquement et spirituellement, du Peuple de Dieu… Leur première fonction est de catéchiser et d’évangéliser, en restant au milieu des gens, en partageant leurs joies et leurs peines, et en réalisant aussi une service social utile. Au Pakistan, il y a de nombreux villages et communautés rurales qu’il est difficile d’atteindre depuis les centres urbains, et en particulier pour les prêtres. Pour cette raison, la présence des catéchistes est déterminante pour renouveler et pour approfondir la foi des catholiques, et pour maintenir vivante la dimension de la communauté ».
Leur formation est très importante : pour cela, il y a au Pakistan le « St. Albert Catechist Training Center », seul Institut spécial pour la formation des catéchistes. Le Centre est situé à Kushpur, un village à grande densité catholique dans le Diocèse de Faisalabad ; il accueille des candidats provenant de tous les Diocèses du Pakistan. A l’Institut, on étudie la doctrine, la liturgie, la théologie, la morale, la pastorale. (P.A.)
(Agence Fides, 11 juin 2003, 39 lignes, 511 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network