http://www.fides.org

Asia

2004-09-06

ASIE / NEPAL - Suspension du couvre-feu : la tolérance et la solidarité reviennent au Népal. Marche pour la paix dans les rues de la Capitale, avec toutes les communautés religieuses : fidèles hindous, musulmans, moines bouddhistes, prêtres et religieuses, de nombreux chrétiens

Katmandou (Agence Fides) - Les mêmes rues de Katmandou, qui, il y a quelques jours seulement, étaient el théâtre de protestations violentes, de rage et de désordres, se sont remplies hier de plus de 5.000 personnes appartenant à toutes les communautés religieuses du Népal : les fidèles ont défilé en lançant des slogans en faveur de la tolérance, de la réconciliation et de la paix. Les désordres et l’attaque contre la communauté musulmane et contre deux mosquées de la ville avaient éclaté suite à l’assassinat de 12 otages népalais en Irak, par un groupe terroriste islamique. Pour calmer la protestation, les autorités népalaises avaient imposé le couvre-feu qui a été interrompu quelques heures hier, et qui, ce matin a été définitivement révoqué.
« La situation est revenue à la normalité. Nous en sommes très heureux. L’atmosphère que l’on respire est vraiment positive : chez les gens, il y a le désir de faire triompher la tolérance et la solidarité » a expliqué dans un entretien avec l’Agence Fides le Père Pius Perumana, Pro-Préfet Apostolique du Népal, visiblement soulagé de l’évolution positive de la situation.
« La communauté musulmane est encore très amère, mais on a compris que l’agression était l’œuvre d’un groupe de provocateurs qui a cherché à susciter la tension et la haine inter-religieuse, nous ne savons pas dans quels buts. La population népalaise a montre hier son visage authentique, qui est pacifique, accueillant, respectueux de l’autre, quelle que soit sa religion » a ajouté le Père Perumana.
A la marche pour la paix, il y a avait des fidèles hindous, des moines bouddhistes, et de nombreux chrétiens parmi lesquels des prêtres et des religieuses catholiques, dont les photos se trouvent aujourd’hui sur les premières pages des journaux. De nombreux dirigeants religieux se sont exprimés par des paroles de fraternité et de solidarité, en prêchant l’harmonie sociale et religieuse. Tous les participants ont allumé des cierges et prié pour la paix.
Aujourd’hui, des patrouilles sillonnent les rues de Katmandou, mais la situation semble calme et l’on ne signale aucune violence ; les commerces sont ouverts et les gens se déplacent librement et normalement dans les rues de la Capitale. On y voit aussi de nombreux jeunes et enfants, car les écoles sont fermées au Népal, ainsi que les services publics, parce que, dans le Pays, c’est la fête hindoue de la naissance de Krishna.
Le Népal est un Royaume à majorité hindoue (75% des 27 millions d’habitants) ; mais la liberté religieuse règne dans le pays. Il y a 8,2% de bouddhistes, 3,9% de musulmans, et 2,5% de chrétiens. (P.A.)
(Agence Fides, 6 septembre 2004, 36 lignes, 471 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network