http://www.fides.org

Africa

2004-07-13

AFRIQUE / CONGO (REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE) - Toujours des préoccupations face à la situation humanitaire dans la partie est du Congo et dans les pays voisins. Plus de 3 millions de personnes ne reçoivent pas d’assistance

Kinshasa (Agence Fides) - Les Agence humanitaires lancent l’alarme face à la situation dans la partie est de la République Démocratique du Congo, où, après les récents combats (cf. Agence Fides 26 juin 2004), 85.000 personnes au moins ont été contraintes de s’enfuir et à se réfugier, en plusieurs cas au Rwanda et au Burundi. Ce dernier Pays accueille actuellement 34.000 réfugiés congolais, et a annoncé qu’il ne serait pas en mesure de faire face à un nouvel afflux de réfugiés, si devait éclater une nouvelle guerre au Congo.
D’après le Haut-Commissariat des Nations-Unies pour les Réfugiés (UNHCR), depuis le début du mois de juillet, de 100 à 200 réfugiés congolais qui se trouvaient au Burundi, sont retournés chaque jour au Congo. La majorité d’entre eux avait trouvé refuge dans les villages situés près des camps de la région de frontière du Burundi, où 34.000 réfugiés se sont rendus depuis le début du mois de juin. Les réfugiés qui sont rentrés sont principalement des femmes qui laissent leur famille qui les attend au Burundi, alors qu’elles vont voir quelle est la situation des villages et de leurs propres biens, pour retourner ensuite au Burundi et préparer le retour de toute la famille. Parmi les réfugiés de retour, il y a aussi des étudiants qui veulent passer leurs examens de fin d’année.
D’après M. Jan Egeland, responsable des opérations d’urgence humanitaire des Nations-Unies, il y a au Congo 3.300.000 personnes qui ont besoin d’assistance, mais qui se trouvent en dehors du rayon d’action des agences humanitaires. Dans plusieurs cas, les dépôts des organisations non gouvernementales ont été pillés, ce qui a contraint les agents humanitaires à cesser leurs opérations dans les régions les plus dangereuses. (L.M.)
(Agence Fides, 13 juillet 2004, 25 lignes, 318 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network