http://www.fides.org

Vaticano

2003-06-05

VATICAN - AUDIENCE GENERALE DU SAINT-PERE : LE BIENHEUREUX JEAN XXIII RAPPELLE AUSSI AUX HOMMES DU TROISIEME MILLENAIRE QUE LE SECRET DE LA PAIX ET DE LA JOIE RESIDE DANS LA COMMUNION PROFONDE ET CONSTANTE AVEC DIEU

Rome (Agence Fides) – Au cours de l’audience générale du Mercredi 4 juin, le Pape Jean Paul II a consacré son discours au souvenir du Bienheureux Jean XXIII, à l’occasion du 40° anniversaire de sa mort. « La pensée retourne spontanément à ce lundi 3 juin 1963 : à cet après-midi, quand les fidèles de Rome et les pèlerins accoururent par milliers sur la Place Saint-Pierre, pour se tenir le plus proche possible du Père et du Pasteur bien-aimé qui, après une longue et douloureuse maladie, quittait ce monde », a déclaré le Pape rappelant que « de la Place Saint-Père bondée de monde, montait vers le Ciel la prière de l’Eglise. « Jean XXIII s’était préparé avec grande sérénité au moment de son trépas, en offrant sa vie pour l’Eglise, pour la continuation du Concile Oecuménique, pour la paix dans le monde, pour l’union des chrétiens.
« Moins de deux mois auparavant, le 11 avril, Jean XXIII avait publié le document le plus célèbre de son magistère : l’Encyclique Pacem in Terris, que j’ai eu l’occasion de rappeler à plusieurs reprises cette année. Toute la vie de l’inoubliable Pontife fut un témoignage de paix. Son Pontificat s’est révélé être une très gande prophétie de paix, qui trouva dans Pacem in Terris sa manifestation complète, presque un testament public et universel… Mon Vénéré Prédécesseur, qui a laissé un signe dans l’histoire, rappelle aussi aux hommes du troisième millénaire que le secret de la paix et de la joie réside dans la communion profonde et constante avec Dieu. Le Cœur du Rédempteur est la source de l’amour et de la paix, de l’espérance et de la joie ». Enfin, le Saint-Père a demandé l’intercession du Pape Jean XXIII « afin que nous aussi, comme lui, nous puissions confirmer au terme de notre existence de n’avoir cherché rien d’autres que le Christ et son Evangile ». (S.L.)(Agence Fides, 5 juin 2003, 29 lignes, 366 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network