http://www.fides.org

America

2004-06-18

AMERIQUE / ETATS-UNIS - La Journée Mondiale du Réfugié : diminution de 18% du nombre des réfugiés, et croissance de l’engagement de la communauté internationale

New York (Agence Fides) - « Un endroit appelé maison. Reconstruire une vie dans la sécurité et dans la dignité » : tel est le thème de la Journée Mondiale du Réfugié qui se tient le 20 juin. Le Haut-commissariat de l’ONU pour les Réfugiés a publié, à cette occasion, les nouvelles statistiques annuelles concernant 2003, qui soulignent que le nombre des réfugiés et des autres personnes qui rentrent dans le mandat de l’Agence de l’ONU est de 17.100.000 personnes pour le monde entier, avec une diminution de 18% par rapport à l’année précédente. Il s’agit du chiffre le plus bas depuis dix ans.
Le Haut-commissaire, M. Ruud Lubbers, a attribué cette diminution drastique à plusieurs facteurs, parmi lesquels le nouvel engagement de la communauté internationale à trouver des solutions pour résoudre les crises des réfugiés, qui se prolongent depuis longtemps. Les données offrent la preuve tangible des bons résultats obtenus par l’ACNUR et par ses partenaires dans leur activité dans 120 pays : près de cinq millions de personnes, ces dernières années, sont parvenues à rentrer dans leur propre pays et à trouver une nouvelle place où ils peuvent se refaire une vie. « Pour eux, ce qui, pour nous, peut apparaître comme des nombres froids, signifie en revanche la fin d’un long exil, le début d’une vie nouvelle et une nouvelle espérance pour l’avenir », a déclaré M. Lubbers.
Sur les 17.100.000 réfugiés aidés par l’ACNUR, 9.700.000 sont les réfugiés, 1.100.000 les réfugiés rapatriés qui ont encore besoin d'assistance, 4.200.000 les réfugiés intérieurs (dans leur pays), 233.000 les réfugiés rentrés dans leurs régions d’origine, 995.000 ceux qui demandent asile, et 912.000 autres, des catégories de migrants forcés, dont les apatrides.
D’après la répartition géographique, ils se répartissent ainsi : 6.200.000 en Asie ; 4.300.000 en Afrique ; 4.300.000 en Europe ; 1.300.000 en Amérique Latine et Caraïbes ; près d’un million en Amérique du Nord ; 74.000 en Océanie.
Les principaux pays d’asile sont les suivants : le Pakistan qui accueille 1.100.000 réfugiés, l’Iran (985.000), l’Allemagne (960.000), la Tanzanie (650.000), les Etats-Unis (452.000). Tous ces pays ont enregistré une diminution du nombre des réfugiés, qui va de 2% à 25%. Le nombre des Afghans est encore le groupe de réfugiés le plus nombreux au monde, avec 2.100.000 réfugiés dans 74 pays d’asile ; il est suivi par les Soudanais (606.000) et par les Burundais (531.000).
Pour résoudre de manière durable la situation dramatique des réfugiés, l’ACNUR suit généralement la solution du rapatriement volontaire. Quand il n’est pas possible, l’ACNUR cherche à aider l’intégration des réfugiés dans les pays de premier asile, ou leur insertion dans un pays tiers sûr.
Les pays dans lesquels ont a enregistré les plus grands exodes de population en 2003 sont les suivants : le Soudan (112.000 nouveaux réfugiés), le Libéria (87.000), la République Centrafricaine (33.000), la République Démocratique du Congo (30.000), la Côte-d’Ivoire (22.000), et la Somalie (15.000)
Les chiffres présentés par l’UNHCR ne comprennent pas les 4 millions de réfugiés palestiniens qui se trouvent au Liban, en Syrie, en Jordanie, en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, et qui rentrent dans le mandat de l’Agence de secours et des travaux de l’ONU pour les réfugiés palestiniens du Proche-Orient (UNRWA). (P.A.)
(Agence Fides, 18 juin 2004, 45 lignes, 565 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network