http://www.fides.org

Africa

2004-06-02

AFRIQUE / CONGO (REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE) - Les combats ont repris à Bukavu et ont touché Radio Maria - La situation est toujours plus dramatique dans la ville de l’est du Congo

Bukavu (Agence Fides) - Les combats ont repris à Bukavu, en proie depuis une semaine à des combats entre militaires gouvernementaux et membres du RCD/Goma. « Les combats ont commencé à 4 heures du matin et ont touché plusieurs quartiers de la ville » déclarent à l’agence Fides des sources locales. Les membres du RCD/Goma qui opèrent à Bukavu sont guidés par le colonel Mutebusi, officier provenant du RCD/Goma (Union Congolaise pour la Démocratie, un groupe congolais de guérilla lié au Rwanda) ; il devait être intégré dans la nouvelle armée unifiée du Congo, comme le prévoyaient les accords de paix de 2003 ; mais il s’est opposé au gouverneur nommé par le gouverneur central de Kinshasa.
« Le 1° juin, la MONUC, force de paix des Nations-Unies au Congo, avait décrété le cessez-le-feu en ville, mais les rebelles ne l’ont pas respecté ». Les nouvelles qui proviennent de la ville congolaise sont encore très fragmentaires ; mais il est certain que les combats se font aussi à l’arme lourde, comme les mortiers. « Ce matin le siège de Radio Maria à Bukavu a été touché, ainsi que celui d’une autre Radio locale. Les mille hommes du RCD /Goma, envoyés de Goma pour porter main forte aux troupes du colonel Mutebusi, se sont installés hors de la ville près du couvent des Soeurs de la Résurrection et du Séminaire » déclarent nos sources.
« En ce moment, un hélicoptère de la MONUC survole la ville, mais on ne parvient pas à comprendre ce que font les soldats de l’ONU pour ramener la paix. Si les rebelles de Mutebusi devaient prendre Bukavu, le processus de pacification au Congo entrerait en crise, et le rôle des Nations-Unies au Congo serait compromis ». (L.M.)
(Agence Fides, 2 juin 2004, 24 lignes, 316 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network