http://www.fides.org

Asia

2004-04-15

ASIE / INDE - Le Premier Ministre demande un ère de prospérité et de paix entre l’Inde et le Pakistan

New Delhi (Agence Fides) - Les signes de paix entre l’Inde et le Pakistan, les deux puissances économiques et politiques de l’Asie méridionale, continuent. Le 14 avril, le Premier Ministre indien, M. Atal Behari Vajpayee, a souhaité une paix durable avec le Pakistan, et une ère de prospérité pour la région, en affirmant que les bonnes relations entre les deux pays étaient fondamentales pour le développement de l’Asie du Sud, toujours assiégée par les problèmes chroniques de la pauvreté.
« Nous voulons que la paix soit définitive. Nous sommes proches, et nous devons vivre ensemble. La paix est essentielle pour le développement » a déclaré le Premier Ministre, lors d’une réunion électorale tenue à Jammu, une ville située dans la région contestée du Cachemire qui, depuis 50 ans, a créé des tensions et des guerres entre l’Inde et le Pakistan. D’après des sources de l’Agence Fides en Inde, les paroles du Premier Ministre, même si elles sont prononcées dans un contexte électoral, à la veille du vote du 18 avril, ont toutefois une grande valeur politique, parce qu’elles proviennent de l’un des dirigeants du « Baratiya Janata Party », formation nationaliste hindoue, qui domine dans le pays.
Le Premier Ministre a rappelé qu’il avait ouvert il y a quelques mois un nouveau chapitre dans l’histoire des relations indo-pakistanaises, en notant également le bon et large accueil populaire suscité par la récente rencontre de cricket entre les deux pays, qui a aidé à apaiser les tensions et à renouer les rapports.
« Nous avons combattu trois guerres sans résoudre nos problèmes. A présent, nous devons nous asseoir à la même table et travailler ensemble pour la paix, en abordant les questions bilatérales. Nous désirons que la paix soit durable ».
A propos de la situation du Cachemire, le Premier Ministre a déclaré : « Les séparatistes ne veulent pas la démocratie. Laissons faire des élections impartiales et pacifiques, sans coercitions et sans fraudes. Faisons en sorte que le processus de vote soit libre et transparent ».
Pour les prochaines élections qui auront lieu en Inde à partir du 18 avril pour élire le Parlement fédéral et les Assemblées des différents Etats, il y a aussi un engagement direct des chrétiens : c’est ce que montrent cinq laïcs qui se sont présentés comme candidats pour le Parlement Indien et l’Assemblée d’Etat du Karnataka. L’Evêque de Mangalore, dans l’Etat de Karnataka, dans une lettre, a invité les fidèles à exercer largement leur droit de vote et à voter pour des candidats qui protègent les droits des minorités. (P.A.)
(Agence Fides, 15 avril 2004, 34 lignes, 441 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network