http://www.fides.org

Europa

2004-03-01

EUROPE / ITALIE - « Former des médecins et des infirmiers avec une préparation technico-sanitaire et culture et sociologique » est l’objectif du 3° « Master » en médecine des marginalisations des migrations, des pauvretés

Rome (Agence Fides) - Plus de deux milliards de personnes dans le monde n’ont pas d’assistance sanitaire et l’accès à des soins adaptés. Pour chercher à y pourvoir et à améliorer cette situation et à tenir vivant l’intérêt de l’opinion publique à ce sujet, l’Ecole de Solidarité « AR.SA.P » de Rome (Archi-confraternité Saint Antoine de Padoue), la Caritas diocésaine de Rome, le Centre Interdépartemental pour la Recherche sur la Maladie de Hansen et la Dermatologie tropicale de l’Université de Gènes, ont organisé le 1° Cours de Perfectionnement réalisé en Italie, sur le thème des aspects médicaux et socio-sanitaires de l’assistance aux marginalisés et en général à tous ceux qui souffrent de traumatismes sociaux. Le but est de former des médecins et des infirmiers ayant une préparation socio-sanitaire, culturelle et sociologique.
Un des objectifs premiers est de former des futurs dirigeants sanitaires qui travaillent en faveur des personnes marginalisées. Le « Master » est destiné fondamentalement aux médecins, aux infirmiers, aux infirmières, aux dirigeants sanitaires. Il a une durée de deux ans et est organisé en Cours : un Cours de propédeutique (sciences humaines et sociales) et trois Cours de spécialisation. Les cours de spécialisation sont : médecine des migrations et des réfugiés ; médecine tropicale et des pays en voie de développement ; médecine des personnes marginalisées et des personnes sans domicile fixe.
Le parcours spécifique de formation de ce « Master » répond à la demande de « supplément d’âme » souhaité à plusieurs reprises par le Saint-Père pour le secteur sanitaire.

(Agence Fides, 1° mars 2004, 27 lignes, 309 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network