http://www.fides.org

Asia

2004-02-26

ASIE / INDE - Elections parlementaires : l’Eglise demande de voter pour les partis laïcs, qui défendent l’unité, et le pluralisme culturel et religieux dans la nation

New Delhi (Agence Fides) - « Voter seulement pour les partis laïcs, sans soutenir les extrémismes nationalistes ou religieux » : c’est l’invitation adressée aux électeurs, à l’approche des élections parlementaires en Inde prévues pour le mois d’avril, par le Forum des laïcs Catholiques de Pondicherry au Tamil Nadu, Etat de l’Inde méridionale. Un document, approuvé par l’Archevêque de Pondicherry, Mgr Michael Augustine a été envoyé à toutes les paroisses, et sera lu dans toutes les assemblées catholiques.
L’Archevêque souligne la nécessité de sensibiliser la communauté catholique dans cette phase de campagne électorale, en rappelant aux électeurs chrétiens les principes de la Doctrine sociale de l’Eglise. Pour sensibiliser la communauté, une équipe de laïcs catholiques compétents fera le tour des paroisses, des associations et des mouvements, pour des rencontres de formation sur des questions d’actualité et de politique.
« Voter n’est pas une question commerciale ou d’avantage personnel, mais c’est un devoir sacré de choisir, selon une conscience droite et honnête, un bon gouvernement qui ne fasse rien qui nuise à l’unité de la nation, et défende la conception et la culture pluraliste de l’Inde ». Le communiqué rappelle que les partis qui soutiennent l’idéologie fondamentaliste de « l’hindutwa » ne travaillent pas pour le bien de la nation.
Le Premier Ministre M. Athal Behari Vajpayee, du « Baratiya Janata Party » (BJP), parti nationaliste hindou au gouvernement dans la Fédération Indienne, a récemment invité les électeurs musulmans à voter pour son parti qui « entend construire une Inde nouvelle avec votre contribution ». Le Premier Ministre a promis d’éliminer de sa campagne électorale la question de Ayodhya (site de l’Uttar Pradesh revendiqué par les hindous et les musulmans).
Mais, d’après des dirigeants musulmans indiens, le BJP cherche seulement à regagner le consensus des 130 millions de musulmans indiens, après que, en 2002, plus de 1.000 musulmans aient été tués dans l’Etat de Gujarat, lors d’affrontements inter-religieux avec les extrémistes hindous. Alors, les autorités civiles du BJP, furent accusées de n’avoir pas fait assez pour arrêter le massacre. (P.A.)
(Agence Fides, 26 février 2004, 32 lignes, 364 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network