http://www.fides.org

Asia

2004-02-20

ASIE / THAILANDE - Dialogue avec les bouddhistes et aide aux malades en phase terminale : la présence franciscaine en Thaïlande

Bangkok (Agence Fides) - Alors que le fondamentalisme islamique crée des problèmes et des tensions dans l’extrême sud du Pays, et contraint les communautés chrétiennes à la plus grande prudence, les Franciscains ne cessent d’exercer leur apostolat : présents en Thaïlande avec deux Fraternités, ils témoignent de l’Evangile dans leur vie quotidienne, et travaillent dans le domaine social pour guérir les plaies de la population, souvent frappée par des fléaux comme le SIDA, l’exploitation sexuelle, la criminalité.
Une paroisse de Thaïlande méridionale, Pracuapkhirikhan, permet précisément aux Franciscains de répandre le charisme de Saint François dans le milieu ambiant : de nombreux laïcs et de jeunes sont attirés par le modèle de vie du Saint, désirent s’unir à la Fraternité et ensuivre les traces. Un grand exemple que les Franciscains donnent dans leur vie, est, d’un côté, l’ouverture au dialogue avec les bouddhistes qui représentent la majorité de la population, et d’un autre côté, soigner les pauvres et ceux qui souffrent, et tout spécialement les malades du SIDA et les malades en phase terminale, souvent exclus et abandonnés à eux-mêmes.
Une maison de soins pour les malades du SIDA, est dirigée par les Franciscains à Lamsai, au nord de Bangkok la Capitale. Les Franciscains ont ainsi la possibilité de s’enrichir de la spiritualité orientale, d’apporter le charisme franciscain dans des endroits éloignés, en témoignant de l’Evangile avec simplicité et authenticité.
La présence franciscaine en Thaïlande, informe la Curie Généralice des Franciscains, remonte au XVI° siècle. En 1985, ils ont inauguré un nouveau projet appelé « Fondation Franciscaine en Thaïlande », sous l’autorité directe du Ministre général. (P.A.)
(Agence Fides, 20 février 2004, 25 lignes, 285 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network