http://www.fides.org

Vaticano

2004-02-13

VATICAN - Le 50° anniversaire des rapports diplomatiques entre le Saint-Siège et la République Islamique d’Iran est célébré à l’Université grégorienne

Rome (Agence Fides) - Le 50° anniversaire des rapports diplomatiques entre le Saint-Siège et la République Islamique d’Iran a été célébré le 12 février par un séminaire intitulé « Iran et Saint-Siège : passé, présent, avenir ». La rencontre s’est déroulée à l’Université Grégorienne et a vu la participation de S. Exc. Mgr Lajolo, Secrétaire du Saint-Siège pour les Rapports avec les Etats, de M. Kamal Kharazzi, Ministre des Affaires Etrangères de la République Islamique d’Iran. Mgr Lajolo a lu le Message du Pape Jean Paul II, qui rappelle les liens entre le Saint-Siège et la République Islamique d’Iran, et la nécessité de la coopération internationale pour résoudre le problème du terrorisme et de la prolifération des armes nucléaires. A ce sujet, le Saint-Siège a déclaré combien le Saint-Siège appréciait « les efforts faits par l’Iran dans ce domaine » et encourageait leur continuation. Dans son intervention, Mgr Lajolo a déclaré : « L’utilisation de ressources énormes pour préparer de nouvelles armes est un obstacle pour aider les populations locales, et empêche le développement des armes. S’armer à tout prix multiplie les causes des conflits et augmente les risques de leur diffusion… Le Saint-Siège regarde avec espérance et avec satisfaction, à la coopération que, au nom de la paix, l’Iran offre dans ce domaine aux Nations-Unies ».
Cette rencontre de commémoration est une occasion pour approfondir l’échange culturel entre le Saint-Siège et l’Iran, Pays de grande et très antique culture, et offre aussi l’occasion pour un échange de vues sur les questions présentes à l’ordre du jour sur la scène politique internationale, en particulier la question de la paix au Moyen-Orient, a déclaré Mgr Lajolo.
Le Secrétaire du Saint-Siège pour les Rapports avec les Etats a déclaré que, dans le cadre de la rencontre entre les représentants de la diplomatie du Saint-Siège et de la République Islamique d’Iran, il était possible « de jeter un regard sur les problèmes de la communauté catholique en Iran, qui est vraiment petite, étant donné qu’il y a 10.000 catholiques sur une population de 80 millions d’habitants ; cette communauté a donc besoin d’attention et de protection spéciale de la part du Saint-Siège ».
Mgr Lajolo a rappelé ensuite que le Saint-Siège considérait le droit à la liberté religieuse comme étant à la base de tous les autres droits de l’homme. (L.M.)
(Agence Fides, 13 février 2004, 32 lignes, 407 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network