http://www.fides.org

Europa

2004-02-06

EUROPE / ITALIE - Une étude italienne montre comment mute le virus du SRAS

Rome (Agence Fides) – Le coronavirus, virus considéré comme responsable du SRAS, est capable de produire dans 10% de son génome huit mutations chaque fois qu’il se double. C’est ce qu’ont découvert les chercheurs de l’Institut Supérieur italien de la Santé, dans une étude faite en collaboration avec l’Université de Irvine en Californie.
La rapidité de la mutation du coronavirus serait, d’après les chercheurs italiens, extrêmement élevée dans une petite partie de son génome, et semblable à celle du virus de l’HIV.
En travaillant sur des séquences de génomes disponibles sur Internet, les chercheurs ont tout d’abord étudié en détails le génome du coronavirus du SRAS (SRAS-CoV), en se concentrant ensuite sur une région particulière du virus dénommée « Opening Reading Frame 1 ab (ORF 1 ab), qui apparaît comme la plus variable, en mesure donc de fournir le plus d’informations sur l’évolution du virus. Dans les séquences comparées, 90% du génome viral se sont montrés invariables, et donc non susceptibles de mutations durant l’évolution, alors que l’on s’est aperçu que les 10% restants étaient capables de muter dans la région « ORF 1 ab » à une rapidité extrêmement élevée, en réalisant environ 8 mutations par cycle de répétition du virus. Le virus de l’HIV est assez semblable au nombre d’altérations faites par le coronavirus, dans le même intervalle de temps. (A.P.)
(Agence Fides, 6 février 2004, 20 lignes, 231 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network