http://www.fides.org

Europa

2004-01-28

EUROPE / ITALIE - LE PROFIL MISSIONNAIRE DE LA PAROISSE POUR LA NOUVELLE EVANGELISATION : THEME PRINCIPAL DE L’ASSEMBLEE GENERALE DE LA CONFERENCE EPISCOPALE ITALIENNE DU MOIS DE MAI

Rome (Agence Fides) – Les travaux de la prochaine Assemblée générale de la Conférence Episcopale d’Italie (CEI), prévue pour le mois de mai, porteront sur le caractère missionnaire de la paroisse dans le contexte du grand engagement pour la Nouvelle Evangélisation : la décision a été prise durant la session d’hiver du Conseil Episcopal Permanent qui s’est tenue du 19 au 21 janvier. Comme le souligne le communiqué final, publié le 27 janvier, l’arrière-plan dont provient cette indication précise est constitué par la vaste réflexion que les Evêques italiens ont réservée à la Mission de l’Eglise. A la racine de la foi, en effet, comme l’a rappelé dans son discours le Cardinal Ruini Président de la CEI, se trouve « l’engagement à annoncer l’Evangile du Christ pour le salut du monde ». La mission du croyant, dans le contexte culturel et social actuel, toujours plus caractérisée par l’interdépendance et par la multi-culturalité, se réalise de manière particulière par la voie privilégiée du témoignage et de l’annonce évangélique, et par la rencontre personnelle avec la communauté chrétienne, appelée en premier à vivre la foi qui sauve, et la radicalité d’être disciple du Christ.
Le Conseil Episcopal Permanent a aussi examiné le texte « Communication et Mission. Directoire sur les communications sociales dans la mission de l’Eglise en Italie ». Le document, qui aborde une question de particulière actualité du point de vue culturel et pastoral, entend s’offrir comme une boussole pour orienter l’action de renouveau pastoral dans un contexte culturel profondément changé, en particulier sous l’influence des moyens de communication de masse, et peut être une occasion précieuse pour repenser le profil pastoral et la mission de la paroisse.
Pendant la réunion, le Conseil Permanent a été informé aussi des activités de la Fondation « Justice et Solidarité », ancien Comité ecclésial pour la réduction de la dette extérieure des pays plus pauvres, créé en 1999 par la Présidence de la CEI, pour coordonner la campagne du même nom à l’occasion du Grand Jubilé de l’An 2000. Après les accords intergouvernementaux pour l’effacement de la dette de la Guinée Conakry vis-à-vis de l’Etat italien, et l’institution du Fond de contrepartie, on va en effet vers la réalisation de projets de développement, où sont employés les fonds recueillis avec la campagne de 2000. On travaille intensément pour conclure rapidement la signature des accords avec la Zambie, pour pouvoir réaliser là aussi les programmes de développement. Pour maintenir vive dans l’opinion publique et ecclésiale la conscience de la gravité de la dette extérieure qui pèse sur d’autres Pays pauvres, la Fondation présentera au printemps prochain le premier « Rapport annuel sur la dette », une véritable et propre recherche sur les conditions de la dette dans les différentes parties du monde et sur l’état de la réalisation des engagements pris. (S.L.)
(Agence Fides, 28 janvier 2004, 38 lignes 495 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network