http://www.fides.org

Asia

2004-01-26

ASIE / INDE - PREPARATION DU PREMIER SYNODE POUR LE DIOCESE DU CACHEMIRE INDIEN : TEMOINS DE L’EVANGILE DE LA PAIX DANS UNE REGION MARQUEE PAR LA GUERRE

Jammu (Agence Fides) – Alors que l’on parle de paix dans cette région du Cachemire, agitée depuis longtemps par la guerre, notamment après les récentes rencontres entre l’Inde le Pakistan et l’annonce de la reprise des négociations au mois de février prochain, l’activité de l’Eglise locale ne se ralentit pas : le Diocèse de Jammu-Srinagar, le seul Diocèse qui recouvre le Cachemire indien, prépare son premier Synode diocésain ; c’est un événement qui sera un moment historique pour cette circonscription dirigée par Mgr Celestine Elampassery.
Pour la préparation du Synode, qui commencera au mois de mars prochain, on a formé une Commission centrale, nommée par l’Evêque, sous la présidence du Père Elias Rodrigues, curé de la paroisse saint Pierre de Jammu. En font partie des prêtres, des religieux, des religieuses et des laïcs. Lors de la première rencontre qui s’est tenue dernièrement, on a signalé des réformes possibles dans la pastorale diocésaine, afin de la rendre plus efficace pour que la communauté puisse vivre en plénitude sa vie chrétienne.
« La communauté catholique, a déclaré le Père Rodriques dans un entretien avec l’agence Fides, doit chercher à être une source de vie pour les autres, en offrant et en témoignant l’Esprit du Christ dans toute sa plénitude. C’est seulement alors qu’elle deviendra une communauté qui incarne la foi dans la vie, au lieu de se fermer sur de simples formes rituelles ». Le Père Rodriques a rappelé que, d’après le canon 460 du code de droit canon, le Synode était « une assemblée composée de prêtres et de fidèles d’une Eglise particulière, réunie sous la direction de l’Evêque… Quand il existe de bons rapports entre l’Evêque, les consacrés et les laïcs, le Synode est alors une source de bonnes relations, d’idées et d’enthousiasme. Les Evêques, les prêtres et les laïcs doivent cultiver une estime réciproque et une gande confiance pour réaliser du mieux qu’ils peuvent leur ministère. C’est là le but du synode ».
La communauté catholique du Cachemire compte un peu plus de 12.000 fidèles, 41 prêtres, 160 religieuses, et 20 catéchistes, pour un totale de 12 millions d’habitants, musulmans (70% de la population), hindous, sikhs, et bouddhistes ; elle dirige des dispensaires, des centres d’assistance et de solidarité pour le service social et l’instruction.
Le Diocèse de Jammu-Srinagar, le deuxième de l’Inde par son extension, comprend trois régions : la vallée du Cachemire, où dominent les musulmans ; le Ladakh, province à majorité bouddhiste ; le Jammu, où musulmans et bouddhistes sont à égalité. (P.A.)
(Agence Fides, 26 janvier 2004, 35 lignes, 444 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network