http://www.fides.org

Asia

2004-01-24

ASIE / PAKISTAN - PRIERE ET AMITIE : LA SEMAINE DE PRIERE POUR L’UNITE DES CHRETIENS RENFORCE LES RAPPORTS OECUMENIQUES ENTRE LES DIFFERENTES CONFESSIONS PRESENTES AU PAKISTAN

Lahore (Agence Fides) – La Semaine de Prière pour l’Unité des Chrétiens (18-25 janvier) a été vécue avec une grande intensité et une grande participation au Pakistan. Grâce aux suggestions et au matériel préparé par la Commission pour l’œcuménisme et le Dialogue Inter-religieux de la Conférence Episcopale, les moments de prière œcuménique, les rencontres, les échanges cordiaux ont caractérisé tous les Diocèses du Pakistan. Le Père Francis Nadeem, Secrétaire de la Commission, a déclaré à l’agence Fides que la Semaine de Prière pour l’Unité des Chrétiens avait été « positive dans tout le pays, grâce à l’attitude constructive de tous les fidèles… Les dirigeants ont eu une grande responsabilité pour créer l’harmonie, parce qu’ils deviennent un exemple pour tous les fidèles ».
A Faisalabad, dans la cathédrale saint Pierre, plus de 100 personnes, pasteurs protestants, prêtres catholiques, catéchistes et chrétiens de différentes confessions se sont retrouvés pour prier ensemble, an nom de l’unité : « La prière a aidé à créer un climat de compréhension mutuelle, d’unité, d’amour », a expliqué à l’Agence Fides le Père Paul Aftab, directeur de la Commission Œcuménique diocésaine.
Mgr Joseph Coutts lui aussi, Evêque de Faisalabad, a déclaré : « C’est une nécessité pour nous de nous montrer unis ». Les dirigeants protestants, eux aussi ont déclaré : « Ces initiatives sont une bénédiction de Dieu : nous devons utiliser nos talents et nos énergies pour promouvoir le Royaume de Dieu, la paix et l’unité dans notre société ».
A Lahore, dans la cathédrale saint François, il y a eu le 23 janvier une célébration œcuménique solennelle, présidée par le Père Zafar Iqbal, Vice-provincial des Dominicains, en présence de plus de 200 personnes, de toutes les dénominations chrétiennes. « De même que les gens forment des associations dans le domaine du commerce et du travail pour parvenir à des buts communs, de même le chemin œcuménique représente l’effort pour nous mettre ensemble afin de parvenir à notre fin suprême, l’unité », a déclaré le Père Zafar, expliquant le concept d’unité dans la diversité, et la différence entre unité et uniformité.
Il a déclaré également : « Comme saint François s’est dépouillé de ses vêtements, nous devons nous-mêmes nous dépouiller de nos préjugés réciproques » en proposant une tradition de la Bible, commune à toutes les dénominations.
Le pasteur Mushtaq Masih a prié pour que les « chrétiens soient remplis de l’Esprit de Dieu, pour que nous puissions voir le Bien et la Lumière même au sein des difficultés qui existent dans un pays islamique. ». De nombreux autres dirigeants religieux ont exprimé leur gratitude pour cette rencontre.
Dans un entretien avec l’Agence Fides, le Père Inayat Bernard, un des prêtres présents à la rencontre, a déclaré que, au Pakistan, les rencontres œcuméniques et inter-religieuses s’étaient multipliées à parti du 11 septembre 2001, parce que tous avaient alors ressenti la nécessité et l’urgence de l’unité. (P.A.)
(Agence Fides, 24 janvier 2004, 42 lignes, 508 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network