http://www.fides.org

Africa

2003-12-23

AFRIQUE/BURKINA FASO - QUE NOEL OUVRE LE COEUR DES PERSONNES ET ELARGISSE LES HORIZONS DE LA SCIENCE AU SERVICE DES SOUFFRANTS : TEMOIGNAGE DE L’AUMONIER DE YALGADO OUEDRAOGO

Ouagadougou (Agence Fides) – Le P. Edgard Yameogo est un prêtre camillien, aumônier de l’hôpital civil de Ouagadougou, outre que directeur du Centre de la pastorale sanitaire (Camillianum) du Burkina Faso. A l’occasion des fêtes de Noël, il a fait parvenir à l’Agence Fides un témoignage dans lequel il décrit la situation sanitaire de son pays. En voici le contenu :
« Le centre hospitalier Yalgado Ouedraogo, dont je suis l’aumônier, est une structure sanitaire de 717 lits. C’est le seul hôpital civil de la capitale, Ouagadougou. Le personnel, qui est très dynamique et compétent, a été formé au niveau local, dans les universités africaines ou dans celles d’Europe. Yalgado est autogéré et autosuffisant. Concrètement, cela veut dire que ce sont les malades qui fournissent tous les produits nécessaires pour se faire soigner. Evidemment, cette situation désavantage les pauvres qui ne peuvent pas se permettre d’acheter des médicaments.
Le taux de séropositifs est élevé, près de 7% de la population. Le paludisme tue dix fois plus que le sida.
Face à cette situation sanitaire, continue le P. Yameogo, nous souhaitons que les malades du sida et du paludisme (pour ne citer que les maladies qui font le plus grand nombre de victimes), puissent avoir accès aux médicaments pour se soigner. J’ai été aumônier dans des hôpitaux romains et je n’ai pas pu ne pas remarquer que certains médicaments ou matériels médicaux inutilisés là-bas seraient très précieux ici pour nous. Les antirétroviraux sont un luxe pour nous actuellement !
Notre grande espérance est que ces fêtes de Noël augmentent la générosité des gens, encouragent la solidarité envers les malades du Sud du monde.
En cette occasion de fête, nous souhaitons que le cœur des gens s’ouvre et que les horizons scientifiques s’élargissent au service des souffrants ». (AP) (23/12/2003 Agence Fides)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network