http://www.fides.org

Asia

2003-12-16

ASIE / PHILIPPINES - A L’OCCASION DE NOEL, TREVE ENTRE LE GOUVERNEMENT ET LA GUERILLA COMMUNISTE DANS LE SUD DES PHILIPPINES

Davao (Agence Fides) – Les négociations officielles de paix n’ont pas encore commencé, entre le gouvernement des Philippines et les formations rebelles qui luttent pour la sécession du Sud du pays ; mais Noël 2003 apportera au moins une trêve pour les populations éprouvées de l’île de Mindanao et de l’Archipel des Sulu.
Dans cette région, il y a des groupes historiques de la résistance musulmane, comme le « Moro Islamic Liberation Front « (MILF), mais aussi une série de bandes criminelles (« Abu Sayyaf », « Pentagon », et d’autres) qui terrorisent la population en opérant des enlèvements en vue d’extorsion, et des assassinats, ainsi que la « New People’s Army » (NPA), groupe de combattants d’inspiration communiste.
Le cessez-le feu avec le MILF, déclaré en 2003 dure, et alors que l’on attend des réunions officielles de négociations, les membres du NPA eux aussi ont déclaré une trêve du 21 décembre au 4 janvier, après que la Présidente des Philippines, Mme Gloria Arroyo, ait annoncé une suspension des opérations militaires pour 27 jours, du 10 décembre au 6 janvier, en relançant son intention de négocier avec la NPA.
Dans la grande île de Mindanao, des milliers de familles de réfugiés ont été contraintes ces dernières années de partir de chez eux en raison des opérations de plus en nombreuses des rebelles, et des violences commises par eux et par les militaires qui chassent les rebelles qui se cachent dans les villages. Des sources de l’Agence Fides dans l’île ont commenté favorablement la mesure qui, espère-t-on, pourra permettre de passer un Noël serein aux familles de villes comme Davao, Zamboanga, Cagayan de Oro, Cotabato, mais aussi aux villages des régions rurales.
Dans le sud des Philippines, on se souvient toujours de la « Mindanao Week of Peace » qui s’est tenue à la fin du mois de novembre, et a été marquée par de nombreuses initiatives de dialogue inter-religieux, avec la participation en masse des chrétiens et des musulmans.
Le Père Roberto Layson travaille dans le domaine du dialogue ; missionnaire des Oblats de Marie Immaculée, 44° curé de Pikit, dans la région du Nord Cotabato, il a reçu récemment le Prix « Nino Aquino Fellow 2004 », pour son travail en faveur de l’harmonie inter-religieuse, et de la paix dans le Sud des Philippines. (P.A.)
(Agence Fides, 16 décembre 2003, 32 lignes, 401 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network