http://www.fides.org

Dossier

2007-12-15

Instrumentum mensis Novembris pro lectura Magisterii Summi Pontifici Benedicti XVI pro evangelizatione in terris missionum

Le mois de novembre a été marqué par deux événements : le DEUXIEME Consistoire du Pontificat, les 24 et 25 novembre, pendant lequel le Pape Benoît XVI a créée vingt-trois Cardinaux ; puis la publication de l deuxième Encyclique du Pape, « Spe Salvi », présentée au début de l’Avent. Les nouveaux Cardinaux sont appelés à être « des apôtres de Dieu qui est Amour, et témoins de l’espérance évangélique ». Et, à la remise de l’ann’eau cardinalice, le Pape Benoît C=XVI leur a rappelé de quel Roi ils sont appelés à être les serviteurs : « sur quel trône il a été élevé et comment il a été fidèle jusqu’au bout pour vaincre le péché et la mort, avec la force de la Miséricorde Divine, appelés constamment à donner leur vie pour l’Eglise »./ Le 10 novembre, le Saint-Père a reçu en audience les membres des Confraternités des Diocèses d’Italie, et leur a rappelé l’importance d’être « un ensemble de frères qui, en voulant vivre l’Evangile dans la conscience d’être une partie vivante de l’Eglise, se proposent de mettre en pratique le commandement de l’amour ».
Importante aussi a été l’audience accordée aux membres de la Conférence Générale de l’Organisation des Nations-Unies pour l’Alimentation et l’agriculture (FAO), à l’occasion de la 34° Session. Durant cette rencontre, le Pape a attiré l’attention sur le paradoxe inquiétant actuel : « la diffusion inexorable de la pauvreté dans un monde qui vit aussi une prospérité sans précédents ». Le 8 novembre, à l’occasion du XVI° centenaire de la mort de Saint Jean Chrysostome, le Saint-Père a adressé une Lettre aux Evêques et à tous les fidèles, dans laquelle il fait l’éloge de son service envers l’Eglise dans la tentative de la renforcer dans l’unité, « en redonnant vigueur chez ses auditeurs à l’identité chrétienne, en un moment historique où elle était menacée de l’intérieur et de l’extérieur » Recevant en audience la Fédération Universitaire Catholique Italienne (F.U.C.I.), le Saint-Père a déclare qu’il s’agissait « d’une occasion providentielle pour avancer dans le chemin de la foi, parce que l’intelligence bien cultivée ouvre le cœur de l’homme à l’écoute de la voix de Dieu, en montrant l’importance du discernement et de l’humilité ».

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network