http://www.fides.org

Africa

2003-11-21

AFRIQUE / EGYPTE - LA COMMUNAUTE CHRETIENNE EN EGYPTE, PAYS DE LA TOLERANCE, EST UN PONT ENTRE DEUX FOIS ET DEUX CULTURES

Alexandrie (Agence Fides) – « On ne peut parler de terrorisme à connotation religieuse, ou islamique, étant donné qu’il frappe aussi des personnes innocentes de foi musulmane » déclare à l’Agence Fides S. Exc. Mgr Giuseppe Bausardo, Vicaire Apostolique d’Egypte, commentant les derniers attentats en Turquie, où deux synagogues ont été touchées, ainsi que le Consulat anglais et la Banque HSBC. De nombreuses victimes sont des musulmans. Même dans les récents attentats de Riyad en Arabie Saoudite, on a frappé des familles de musulmans provenant d’autres pays arabes.
« Ici, en Egypte, malgré la tension qui s’est créée au plan international en raison des récents attentats, la situation reste tranquille. L’Egypte est un pays qui a une longue tradition de tolérance religieuse et coexistence entre religions différents, et cela est certainement un facteur positif dans des moments aussi difficiles ».
« Le rôle des communautés chrétiennes dans des pays à majorité musulmane est de constituer un pont en les deux fois » déclare Mgr Bausardo. « Les activités sociales de l’Eglise dans le monde musulman représentent une manière de témoigner de l’amour du Christ. Les écoles, les dispensaires, les hôpitaux nous mettent jour après jour en contact avec nos frères musulmans, dans le respect des croyances différentes. L’école, en particulier, a une importance décisive parce que c’est là que se produit la rencontre entre les cultures et les religions différentes, ce qui est un facteur fondamental pour isoler les extrémistes de toute tendance, et pour promouvoir la culture de la paix ».
« Pour ce qui concerne la communauté catholique d’Alexandrie d’Egypte, il faut rappeler qu’elle est une des plus anciennes du monde. Les catholiques des différents rites sont au nombre d’environ 250.000. Les plus nombreux sont les coptes catholiques, suivis par 35.000 latins. Chez ces derniers, la plus grande partie est constituée de réfugiés soudanais qui ont fui la guerre dans les régions méridionales du pays. Le gouvernement égyptien a fait preuve de compréhension et d’esprit humanitaire en accueillant ces personnes, qui sont arrivées ici sans rien ».
Parmi les réalités catholiques plus importantes en Egypte, il y a l’Institut Salésien Don Bosco qui se trouve à Shobra, un quartier du Caire où vit une communauté chrétienne nombreuse . L’Institut dont Mgr Bausardo a été le recteur jusqu’à ces dernières années, a été fondé en 1926, et est fréquenté surtout par des étudiants musulmans. On y étudie le Coran et l’Evangile, en cherchant à montrer les convergences entre islam et christianisme, à la lumière surtout des racines communes de l’Ancien testament. (L.M.)
(Agence Fides, 21 novembre 2003, 35 lignes, 442 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network