http://www.fides.org

Vaticano

2003-11-20

VATICAN - LE PAPE JEAN PAUL II RECOIT EN AUDIENCE LES PARTICIPANTS AU CONGRES ORGANISE PAR LE CONSEIL PONTIFICAL POUR LA PASTORALE DES MIGRANTS ET DES ITINERANTS : « UN VASTE DOMAINE POUR LA NOUVELLE EVANGELISATION »

Rome (Agence Fides) – « Le travail de promotion du bien-être de nombreux hommes et femmes qui, pour des raisons divers, ne vivent pas dans leur patrie, représente un vaste domaine pour la Nouvelle Evangélisation à laquelle l’Eglise tout entière est appelée ». C’est ce qu’a souligné le jeudi 20 novembre le Pape Jean Paul II recevant en audience les participants au V° Congrès Mondial organisé par le Conseil Pontifical pour la Pastorale des Migrants et des Itinérants, qui se tient actuellement à Rome sur le thème suivant : « Repartir du Christ : pour pastorale nouvelle des migrants et des réfugiés ».
L’Eglise continue à chercher à répondre aux signes des temps, défi qui appelle toujours à un engagement pastoral nouveau » souligne le Pape rappelant que le Conseil Pontifical pour la Pastorale des Migrants et des Itinérants termine une Instruction qui prendra le phénomène des migrations comme moyen pour encourager le dialogue, la paix et la proclamation de l’Evangile. « Une attention particulière doit être réservée aujourd’hui à l’aspect œcuménique des migrations, en référence aux Chrétiens qui ne sont en pleine communion avec l’Eglise catholique, mais aussi à la dimension inter-religieuse, avec une attention particulière aux disciples de l’islam ».
Rappelant le thème du Congrès en cours, qui tire son inspiration de la Lettre Apostolique « Novo Millenio Ineunte », le Pape a souligné que tout programme de renouveau pastoral devait se fonder sur l’Evangile et sur la Tradition, et que le respect, du migrant et du réfugié, doit caractériser la société et la culture pour la dignité de l’homme. « Une fois encore je demande aux Etats d’adhérer à la Convention internationale pour la protection des droits des travailleurs migrants et de leurs familles », a déclaré le Saint-Père, en lançant aussi un appel aux Etats pour le respect des accords internationaux sur les réfugiés : « Cette protection des personnes humaines doit être garantie dans toute société civile et accueillie par tous les chrétiens ». (S.L.)

(Agence Fides, 20 novembre 2003, 30 lignes, 377 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network