http://www.fides.org

Africa

2003-11-10

AFRIQUE / OUGANDA - LA MORT DU COMMANDANT EN SECOND DE LA LRA DEMEURE UN MYSTERE

Kampala(Agence Fides) – La mort de Charles Tubuley, commandant en second de la LRA (Armée le Libération du Seigneur) reste un mystère : il aurait été tué la semaine dernière durant un combat avec l’armée gouvernementale. Des sources de l’Agence Fides avaient en effet souligné que l’on n’avait pas trouvé le corps de Tubuley, parce que, d’après les soldats gouvernementaux, les rebelles l’auraient emporté (cf. Fides, 5 novembre 2003)
« C’est surtout la presse pro-gouvernementale qui a rapporté avec insistance la Mort du commandant en second de la LRA. Les autres journaux, en revanche ont fait preuve de plus de scepticisme et n’ont pas accordé beaucoup de crédit à la version du gouvernement », soulignent des sources locales de l’Agence Fides.
Le journal indépendant « The Monitor » a recueilli le témoignage d’une personne qui est parvenue à s’échapper des mains des rebelles, et qui affirme qu’elle a vu Charles Tubuley blessé à une épaule, transporté dans un camp de la LRA à Juba au Soudan du Sud.
Les rebelles de la LRA continuent toutefois à sévir dans le district de Lira, dans la région septentrionale, où 60 personnes au moins ont été tuées ces jours derniers. Les rebelles ont aussi lancé plusieurs attaques près de Soroti, qui se trouve plus au sud encore de Lira. « Il s’agit d’une région loin de la frontière avec le Soudan où la LRA a ses propres bases, mais il y a des forêts luxuriantes où il est facile de se cacher. En outre, Charles Tubuley est originaire de la région, et l’on peut croire à des complicités locales » déclarent les sources de Fides.
« Même si l’armée a lancé une offensive sur une large échelle, il ne semble pas que l’option militaire soit la voie qui puisse ramener la paix en Ouganda ». (L.M.)
(Agence Fides, 10 novembre 2003, 24 lignes, 314 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network