http://www.fides.org

Asia

2003-11-10

ASIE / IRAK - « LES CHRETIENS CHALDEENS EN IRAK PEUVENT AIDER A DIMINUER LES TENSIONS SOCIALES » : UN REPRESENTANT DU CONGRES NATIONAL CHALDEEN EN VISITE A LA MAISON BLANCHE

Washington (Agence Fides) – Exprimer la profonde préoccupation pour la situation délicate en Irak, pris entre les tensions, le fondamentalisme et les attentats ; rappeler que les chrétiens Chaldéens et les chrétiens de toutes les autres confessions sont prêts à s’engager directement pour assurer à la nation un avenir de stabilité, de bien-être et de paix : telles les questions principales qui ont été discutées lors de la visite, ces jours derniers à Washington, de M. Joseph Kassab, membre du Comité Central du Congrès National Chaldéen, formation politique qui, en Irak, réunit ceux qui appartiennent à la communauté catholique majoritaire, qui compte plus de 600.000 fidèles dans le Pays.
Une note provenant du secrétariat di Congrès informe l’Agence Fides que, lors de sa visite en Amérique, qui s’est terminée le 8 novembre, M. Kassab a rencontré plusieurs représentants de l’administration américaine avec lesquels il a parlé des contenus de la nouvelle Constitution irakienne, et comment elle devrait protéger les droits et la liberté religieuse de tous les groupes ethniques ou des minorités.
En ce moment délicat où l’on voit de plus en plus les menaces fondamentalistes, a souligné M. Kassab, la communauté chaldéenne, troisième groupe ethnique présent dans le Pays, pourrait apporter son aide pour répandre dans la société irakienne une perception positive de la présence et de l’action des militaires et des civils américains et alliés en Irak.
A la Maison Blanche, M. Kassab a rencontré M. Steve Hadley, Vice-conseiller pour la Sécurité Nationale, et l’Ambassadeur Larry Rosin, directeur du Bureau pour les Affaires de l’Asie du Sud. M. Kassab a eu une conversation importante avec la Commission Nationale sur la Liberté religieuse réunie au complet, et avec des membres du Congrès américain ainsi qu’avec des Sénateurs ;
Dans ses différents entretiens, M. Kassab a rappelé le regret profond des Chaldéens irakiens pour l’absence de nomination d’un représentant chaldéen au sein du Conseil gouvernemental provisoire nommé par l’Ambassadeur Paul Bremer en Irak, en soulignant que les Chaldéens entendaient s’engager au plan politique pour la construction d’un Irak libre, démocratique et respectueux des droits de l’homme. (P.A.)
(Agence Fides, 10 novembre 2003, 33 lignes, 376 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network